ensemble layette douceur phildar micoton_1

Durant ma grossesse, j'ai repris le tricot, après le gilet pour moi qui n'est pas terminé (et dont je doute qu'il le soit un jour, la faute à deux bains différents qui font jurer les deux devants...), et je me suis fait une joie de compulser mon maigre stock de magazines Phildar à la recherche de modèles assez simples à réaliser pour habiller Mini-nous. Je ne me voyais pas coudre des vêtements pour la naissance, sachant que ce serait très peu porté, et surtout, j'avais peur que ce soit beaucoup moins confortable que les vêtements en jersey du commerce. Je me réserve pour les tailles qui dureront un peu plus longtemps, et me suis donc tournée vers le tricot de quelques pièces qui seront, je l'espère, confortables et douillettes. J'ai même emmené Monsieur dans la boutique Phildar rue Monge à Paris, afin qu'il choisisse avec moi la laine qui serait utilisée pour la première brassière de Mini-nous.

En fait, cette première brassière a été faite en 3 mois, je la réserve donc pour un peu plus tard. A la place, il s'agit aujourd'hui d'un petit ensemble tricoté pendant les vacances de Noël, et qui sera parfait pour réchauffer Mini-nous durant ses premiers jours.

J'ai craqué sur un petit livret Phildar concernant exclusivement des modèles en cachemire et soie, mais vu le prix des pelotes, gloups, j'ai commencé par un bonnet et des chaussons, qui ne nécessitaient qu'une pelote de chaque couleur, histoire de voir si je m'en sortais.

bonnet chaussons layette douceur phildar micoton_1

Deuxième paire de chaussons à mon actif : une fois que l'on a compris le principe, c'est vraiment simple à monter. Je m'en faisais tout un monde, mais en fait, en suivant les étapes pas-à-pas, plus quelques vidéos sur le net pour comprendre le relevage des mailles, ça va tout seul. Bon, j'ai sans doute perdu quelques neurones entre ces deux chaussons, car le deuxième a été recommencé trois fois... J'ai d'abord oublié les mailles constituant la cheville, puis j'ai oublié de changer de numéro d'aiguilles après les côtes... Et pour le bonnet, première pour moi, rien de particulier à signaler, si ce n'est qu'il faut être un peu concentré sur la succession des diminutions. Il me semble néanmoins un peu serré, je suis donc en train d'en faire un autre avec un numéro d'aiguilles au-dessus (mais toujours ce problème de neurones fuyants : je vais être obligée d'en détricoter la moitié car il ressemble maintenant à un bonnet de lutin, je ne sais pas trop comment j'ai fait pour arriver à cette longueur...).

 

Le problème dans tout ça, c'est qu'une fois que l'on a goûté à cette très belle laine, douce, légère, et aux jolis reflets, impossible de résister à la tentation de tricoter une petite brassière avec...! (Et le livret contient aussi un petit gilet torsadé trop craquant, aaarrg...)

Je me suis donc fait plaisir avec le nécessaire pour réaliser ce petit modèle cache-coeur tout mignon : franchement, comment résister ?! Et puis la layette, ça monte tellement vite, je n'avais pas la culpabilité de me dire " si ça se trouve tu n'arriveras jamais au bout...".

brassière layette douceur phildar micoton_1

Pas de difficultés dans ce modèle, puisque c'est du point mousse tout du long. Même l'encolure, qui semble en côtes, n'est en fait que du point mousse avec d'un côté des surjets, et de l'autre des diminutions classiques.

Vous reconnaîtrez peut-être les jolis boutons dénichés au CSF de novembre dernier, qui m'ont valu une remarque de Monsieur qui a trouvé que « ça n'avait pas l'air très simple à boutonner comme forme... ». Et d'ailleurs, le modèle stipule de faire des brides au crochet, mais après plusieurs essais infructueux, j'ai abandonné, et bidouillé en cousant des petites tresses de laine à la place. Pareil pour le lien qui maintient fermé le cache-coeur à l'intérieur. Bref, pas du tout dans les règles de l'art, mais ça fonctionne très bien comme ça!

brassière layette douceur phildar micoton_2

Modèle et laine : Phildar, qualité cachemire et soie, couleur écrue et beige.

 

 

Voilà pour les petites choses à vous montrer avant la naissance. J'ai encore quelques cousettes et tricots réalisés pour son arrivée, mais je ne sais pas si j'aurai le temps de préparer les articles en conséquence, ce sera peut-être pour « après ». Je profite de ces dernières semaines à sentir bébé bouger dans mon ventre, de ces derniers moments à deux.

A bientôt !