robe de maternité_micoton_amber_megan nielsen_4

Tiens, un intrus se cache sur cette photo...!

Ces neuf mois à abriter mini-nous se terminent bientôt, et en ce moment, la machine à coudre carbure plutôt pour lui/elle, mais j'avais envie de me coudre une dernière robe, le top du confort ces dernières semaines... Et puis, je voulais justement une jolie tenue pour la sortie de la maternité, mais confortable donc.

Au départ, j'avais envisagé de me coudre la fameuse Aubépine, de Deer&Doe, parfaite pour y caser un gros bidon, comme un bidon dégonflé. Mais il fallait réfléchir à un système pour l'allaitement. Soulever toute la robe, très peu pour moi... Et puis une robe en tissu « chaine et trame », ce n'est pas forcément ce qu'il y a de plus confortable, surtout avec des manches trois-quart. Je crois avoir déjà mentionné ici que les manches trois-quart sous un gilet, c'est vraiment ce qu'il y a de pire niveau confort pour moi.

robe de maternité_micoton_amber_megan nielsen_6

Une robe en jersey me semblait donc plus appropriée pour l'occasion, avec des manches logues, et j'avais commencé à dessiner ce qui me faisait envie à partir de la robe surprise, mais sans les fronces sur les côtés du ventre. Ben oui, il est question de pouvoir la porter APRES, sans avoir un trop plein de tissu à cet endroit-là.... Les fronces auraient donc été déplacées sous l'empiècement poitrine, avec un décolleté cache-coeur pour me permettre de nourrir mini-nous. Mais entre-temps, je me suis rappelée qu'en novembre, lors du « Black friday », j'avais craqué à la faveur d'une promotion sur un des patrons maternité de Megan Nielsen : le top Amber. Il me suffisait donc de le rallonger en robe, et de lui mettre des manches longues. Et puis en lisant un peu mieux les explications, je me suis rendue compte que toutes ces modifications faisaient déjà partie des différentes versions proposées par la créatrice, que demander de plus?!

J'avais justement dans mon stock un joli jersey acheté sur le stand de Madame Maman lors du CSF 2014, que je ne voulais pas sacrifier pour une fringue uniquement de maternité, mais qui correspondait tout à fait à mon cahier des charges pour une robe à porter avant comme après la grossesse. Ce jersey est vraiment super doux et moelleux, très agréable à porter. Par contre je suis un peu déçue de sa composition, et j'ai peur qu'il ne vieillisse pas très bien. Il me semble que je l'avais acheté comme étant du jersey de coton, mais à l'odeur lors du repassage, il n'y a certainement pas que du coton dedans...

robe de maternité_micoton_amber_megan nielsen_9

Au niveau de la réalisation, j'ai pas mal galéré avec les bords d'encolure. Autant, la méthode avec un biais en jersey ne me pose plus de problème, autant un simple ourlet sur du jersey aussi extensible, comme indiqué dans les explications de cette robe, m'a causé bien du soucis... J'ai d'abord tenté de faire un simple repli à l'aiguille double : affreux, moche, ça gondolait de partout.

En plus avec l'aguille double, je rencontre souvent le même problème : les deux fils du dessus finissent par faire des noeuds et par créer trop de tension, donc par casser. En fouinant désespérément sur le net à la recherche de solutions, je suis tombée sur un fil de discussion T&N où Kinoui nous apprend que pour ne pas avoir de noeuds avec l'aiguille double, il ne faut pas passer les deux fils dans le petit guide métallique au-dessus de l'aiguille. Sage conseil, premier problème réglé, hourra! Et pour la question du jersey qui gondole, j'ai essayé une astuce qui consiste à intercaler du papier de soie entre les grilles d'entrainement et le tissu. A première vue, cette méthode fonctionnait, mais en fait, je trouvais qu'on perdait toute l'élasticité censée être apportée par le point de l'aiguille double. Donc après un énième coup de découd-vite, j'ai laissé tomber le papier de soie, et tenté cette fois-ci d'intercaler dans mon ourlet d'encolure de la laminette (élastique transparent, bien utile pour soutenir les coutures en jersey). Et cette fois-ci victoire, l'élasticité du bord était préservée. Pour un rendu encore plus stable, j'aurais pu tendre un peu plus ma laminette de sorte qu'elle soit légèrement plus courte que le bord à ourler. Mais je me suis arrêtée là, je m'en souviendrai pour la prochaine fois. En bref, le panneau d'allaitement, sous le cache-coeur, se trouve du coup un peu trop lâche à mon goût,  mais on verra à l'usage. 

Sinon, dernière modification, mais pas des moindres, j'ai raccourci la robe de 16 cm (!). Déjà qu'elle fait un peu doudou, pas besoin d'avoir l'air d'être en chemise de nuit! Bon, du coup, elle paraît un peu courte sur le devant pour le moment, mais quand ce gros bidon aura (plus ou moins) disparu, sa longueur devrait être parfaite.

robe de maternité_micoton_amber_megan nielsen_2

Ah, encore le même intrus... Il manque certainement d'attention ce pauvre petit chat..!

Si elle s'avère pratique à l'usage,je pense que je retenterai ce patron pour un tee-shirt d'allaitement, mais en réduisant légèrement le panneau du dessous pour qu'il soit un peu moins lâche. Et je testerai peut-être de le faire dans un jersey contrastant, pourquoi pas.

robe de maternité_micoton_amber_megan nielsen_8

Sans les mains sous le ventre, tout de suite, ça fait plus imposant..!

 

Patron : Robe Amber, Megan Nielsen

Fournitures : jersey Madame Maman

 

 

Sur ce, je vous laisse, le prochain article devrait être centré sur mini-nous cette fois-ci, avec les petites choses réalisées pour son arrivée..!