robe_flora_1

Quand ma chère amie Clo nous a annoncé qu'elle et l'Homme se mariaient, quelle joie ce fut!! Et en bonne couturière qui se respecte, j'ai très rapidement pensé à LA robe que j'allais me coudre...
Pression de la future madame à chaque fois que l'on se voyait : « Aloooors, tu as choisi la robe que tu vas te coudre??! »
J'avais depuis un moment repéré la robe Flora dress de By Hand London, dans sa version cache-coeur, qui fait plus fête (la version avec le col carré qui monte haut et les bretelles larges ne me plaisait pas du tout). Et au mois de mars dernier, l'occasion de l'acheter s'est présentée: en mauvaise posture, l'entreprise soldait ses derniers exemplaires de patrons papier pour se concentrer sur la vente de patrons en format pdf. J'en ai profité pour acheter 3 patrons de robes, dont cette fameuse Flora. Les autres seront réalisées, un jour...

robe_flora_3

La grande question fut ensuite de choisir LE tissu qui conviendrait à ce patron, et ce ne fut pas une mince affaire. Future madame me voyait en corail et m'a fait essayer quantité de robes de cette couleur pour me persuader que « Mais siii, elle serait trop belle dans cette couleur ta robe, et ça t'irait trooop bien! ». Mais malgré les nombreux magasins de tissu que j'ai écumé, je n'ai pas trouvé mon bonheur dans cette couleur : corail trop clair, couleur jolie mais pas la bonne matière, ... Sans parler des sites internet où l'on voit une couleur, et quand par bonheur ils acceptent d'envoyer un échantillon, bien sûr, la couleur n'est plus du tout la même. Pas facile la vie de couturière...
J'ai finalement craqué chez Sacrés Coupons (on y trouve toujours son bonheur...!) sur un coupon de coton prune, avec de tous petits motifs tissés en rouge et noir (cf. la photo de détail plus bas), une jolie matière avec des reflets, vraiment un coup de coeur. Ce tissu a un peu de tenue, et ne se froisse pas trop facilement, ce qui ne gâche rien. Bon, évidemment, quand le chat décide de faire sa sieste sur ledit tissu, on se rend compte que finalement les plis marquent assez facilement, et qu'en plus les poils restent bien accrochés, mais en situation « normale", c'est-à-dire porté, le tissu ne se froisse pas, et n'attrape pas toutes les poussières, ouf.

robe_flora_4

J'ai pris soin de faire une toile du corsage avant de passer à la couture de la robe proprement dite, ce qui m'a permis de baisser les pinces côté de 1,5cm, et de recentrer celles du devant de 1,5 cm également.
Et puis lors de la couture avec le tissu définitif, je me suis rendue compte que finalement le corsage était trop large d'un peu partout, ce qui ne rendait vraiment pas joli, surtout sur un cache-coeur qui est censé épouser le buste. J'ai donc ratiboisé de 1 cm sur les côtés , sur environ 12 cm de hauteur, soit 4 cm en tout quand même, et je pouvais toujours respirer (ça valait bien le coup de faire une toile...). Et bien entendu, je me suis décidée pour cette petite correction une fois la jupe montée, ce qui a donné lieu à une gymnastique pas vraiment confortable pour atteindre l'envers de la doublure et du tissu extérieur, sans découdre toute la jupe, et donc pouvoir ratiboiser tout en préservant les finitions intérieures de la robe...


En parlant de la jupe, je voulais une robe qui fasse « mariage », j'avais donc envie de tenter le « high & low » mille ans après tout le monde (c'est une habitude). Je n'aime pas quand cet effet est trop prononcé, j'ai donc pris la longueur la plus longue pour la jupe dos, mais la longueur normale pour la jupe devant, en me disant qu'il fallait mieux que ce soit trop long que trop court. Et finalement, j'ai recoupé le devant de 3cm, pour que l'effet « long devant, plus court derrière » soit bien là, et que ce soit plus harmonieux, moins « droit ».

robe_flora_5

Je suis ravie de ma robe qui tourne , qui était très confortable le jour J, et dont les finitions sont soignées : le corsage est doublé avec un joli mélange coton/soie vieux rose tout doux, cousu à la main le long de la fermeture invisible, sous-piqué sur l'encolure, et la jonction jupe/corsage est prise dans un biais pour mieux finir l'intérieur. J'ai suivi le tuto de By Hand London qui préconise de coudre un ruban non-extensible le long des deux lignes d'encolure, légèrement plus court que cette ligne, afin que l'encolure ne baille pas. Cette technique fonctionne plutôt bien, mais j'ai quand même fait quelques points à la main pour prévenir tout dévoilage de décolleté accidentel (surtout au moment de la signature à la mairie (oui chaque détail a été étudié minutieusement), car nous étions, moi et Monsieur, témoins des futurs mariés !).

montage_robe_flora

Malgré tout, je ne suis pas sûre de la retenter, du moins dans la version cache-coeur : j'ai vraiment bataillé pour ajuster le haut à mes (petites) formes, coudre la jupe, puis me rendre compte que finalement le haut était trop grand... Le rendu final est à la hauteur de mes espérances, mais le chemin pour y arriver fut assez long et douloureux (épinglage intempestif pour cintrer et ajuter le tout, avec les piqûres d'épingles qui vont avec..!).

robe_flora_7

Patron : Flora dress, de By Hand London, t. 34.

Fournitures : Sacrés Coupons pour le tissu extérieur, stock pour la doublure, la fermeture et le biais.

 

 

J'espère que cette petite robe vous plaît!

Et j'espère avoir le temps de coudre à nouveau pour moi prochainement, à bientôt donc !