robe_jeanne_15

La reconnaissez-vous?

Gagné! Il s'agit bien de la célèbre Moneta, de Colette Patterns..! Je vous l'ai dit, toujours un train de retard par ici...

 

Séduite par les nombreuses versions vues sur la toile, j'avais bien envie de me lancer, MAIS, il y avait plusieurs « mais » :

      ► robe en jersey, je ne me sentais pas encore très au point pour coudre cette matière, n'ayant à mon actif qu'un débardeur (non blogué), et la tunique Laura

      ► encolure initiale près du cou, qui ne me plaisait pas plus que ça

      ► encolure du tee-shirt Plantain de Deer and Doe, qui me tentait, mais me paraissait trèèèèèès technique

      ► robe vue et revue sur les blogs

Bon, l'impact du dernier point a été revu à la baisse. Faire de la couture me permet d'avoir des vêtements uniques, mais même si j'ai l'impression d'avoir déjà vu des centaines de versions de cette Moneta, 1. elles sont toutes différentes, de part les variations de cols et de manches proposées par le patron, les différents tissus utilisés, etc., et 2. je n'ai encore jamais croisé personne dans la rue portant une Moneta, ou tout autre vêtement fait à partir des patrons très en vogue sur la blogosphère couture. Donc ceci est tout à fait relatif.

Restaient les points concernant l'encolure et le jersey. La magnifique version d'Anna a achevé de me convaincre. Et j'avais le jersey parfait en stock, pas trop coûteux, pour me faire la main sans crainte (ou presque) de gâcher du tissu, d'un beau bleu marine comme ma garde-robe les aime, et avec un tombé parfait (je trouve) pour la Moneta.

robe_jeanne_6

 

Pour la modification de l'encolure, j'ai utilisé le tuto d'Anna, mais en adaptant à mes mesures. J'ai choisi un XS pour la Moneta, et un 34 pour le Plantain, or il aurait fallu que je choisisse plutôt un 36 pour que les pièces des deux patrons s'ajustent mieux. Pas très grave, l'important était de conserver comme base le patron de la Moneta, en ne modifiant que l'encolure. Et il fallait également prendre garde à la ligne d'épaule, et au re-calcul de la bande d'encolure par rapport à celle du Plantain initial. C'est sans doute du charabia pour vous, mais je vous assure que ce sera beaucoup plus clair si vous vous penchez sur ces deux patrons, et je ne peux que vous les conseiller! Attention toutefois aux marges de coutures, incluses pour les deux patrons, mais qui sont différentes, 9 mm chez Colette Patterns, contre 1,5 cm chez Deer & Doe : j'ai choisi de tout ramener à 1,5 cm pour que la couture soit plus confortable.

Et la pause de cette fameuse bande d'encolure se fait sans soucis, le rendu est vraiment top, et fait très propre je trouve. Donc il ne faut pas s'effrayer de la technique utilisée, elle est assez abordable pour peu que l'on prenne son temps. Je l'ai d'abord cousue avec un point zig-zag pour vérifier que ça ne baillait ni ne gondolait pas, et ensuite j'ai réutilisé mon point de "surjet". J'ai surpiqué tout ça à l'aiguille double, et j'ai recoupé les surplus pour que la bande d'encolure ne rebique pas, et se place bien sur la peau.
Les ourlets sont également piqués à l'aiguille double, une super invention! Le fini est là encore très propre, et imite les vêtements en jersey du commerce.

robe_jeanne_7

 

Maintenant, et je pense que c'est un point commun à toutes celles qui ont cousu ce patron, je vois tous mes coupons de jersey en Moneta !

Elle allie confort, élégance, et est en même temps assez passe-partout. Assez classe portée avec des talons, plus casual avec des ballerines, et quand il fera meilleur, sans collants. En bref, une robe de mi-saison parfaite.

 

Il y a tout de même quelques points négatifs, sinon, cet article ne serait pas tout à fait complet.

Je n'ai pas effectué de toile, mais j'ai d'abord cousu le devant et le dos ensemble, avec un grand point zig-zag tout simple, afin de vérifier l'ajustement si besoin. Comme je n'ai pas eu de modifications à faire à ce niveau-là, j'ai poursuivi en « surjetant » les coutures d'épaules et les côtés avec un super point imitation  surjet de ma machine, qui conserve l'élasticité du tissu.
Et je me suis lancée dans les manches, toujours avec un premier point zig-zag pour vérifier l'ajustement. Bien m'en a pris car le dessous des manches était très large et faisait des plis disgracieux. J'ai raboté au niveau de l'emmanchure sur environ 3 à 4 cm. Et je crois savoir que je ne suis pas la seule à avoir eu ce problème. J'ai pris soin de reporter ces modifications sur le patron pour une éventuelle prochaine utilisation : dos, devant et manches sont donc diminués de 3 à 4 cm au niveau de la base de l'emmanchure. Et au passage, je n'ai donc pas fait le montage comme préconisé, à savoir les coutures épaules, les emmanchures, et en dernier les côtés. C'était donc un peu plus compliqué après coup de ratiboiser sous les bras.

robe_jeanne_8

J'appréhendais aussi le montage de la jupe au corsage, ayant lu par-ci par-là que la pause de l'élastique transparent préconisé pour réaliser les fronces n'était pas une mince affaire. Que nenni! J'ai trouvé cette technique formidable, les fronces sont parfaites, et je ne vois pas bien comment j'aurais pu faire sans aussi proprement, sur un tissu élastique. J'ai commandé le mien sur Mercerie-Extra, avec quelques autres bricoles, et rien à redire sur la livraison, ni sur la qualité.

robe_jeanne_3

Patron : Moneta de Colette Patterns, avec l'encolure du Plantain de Deer & Doe

Fournitures : élastique transparent de Mercerie-extra, jersey assez lourd de Sacrés Coupons

 

Malgré ce petit point négatif au niveau des manches, je n'ai rien trouvé d'insurmontable dans le montage de cette jolie robette, j'en suis ravie, et j'ai adoré ne pas avoir à épingler et à ajuster pinces et autres plis..! La couture du jersey est vraiment abordable, le vêtement est fini plus rapidement (cette petite robe m'a tout de même pris 2 - 3 semaines, mais vous devez être habitués, et puis les week-end étaient plutôt chargés, avec peu de place pour la couture) qu'avec du tissu classique « chaine et trame » (non extensible), pour un vêtement tout confort, sans repassage (sauf les ourlets pour la finition), bref, que du bonheur! Je vous encourage vivement à la tenter si, chose surprenante, vous ne l'aviez pas déjà réalisée.

Pour celles qui ne l'ont donc pas encore dans leur penderie, convaincues ??!