chemise_monsieur_1

J'espère que vous avez passé un joyeux Noël ?! Je peux désormais vous dévoiler les quelques cadeaux concoctés par mes soins... 

Après le pantalon, cela faisait un moment que j'avais envie de m'attaquer à la chemise pour homme.

Surtout que lors d'une virée tissus pendant laquelle Monsieur, qui m'accompagnait, m'avait fait remarquer un tissu qui pourrait très bien convenir à cet exercice...

Pour tout vous dire, ce n'est même pas ce tissu repéré que j'ai utilisé finalement, mais un autre coupon, spécial chemise, déniché chez Sacrés Coupons, à Montmartre. Celui que l'on avait prévu initialement m'a semblé un peu fin, il servira peut-être plutôt pour une chemise d'été.

Après lecture de plusieurs posts, sur Thread&Needles notamment, relatifs au cas de la chemise pour homme, mon choix s'est arrêté sur le patron aime comme Mister. Il m'a semblé que c'était celui qui conviendrait le mieux à mon homme, plutôt menu au demeurant, puisque ce modèle est assez cintré. J'ai tout de suite oublié les modèles Burda, qui commencent leurs modèles homme au quarante-douze.

 

chemise_monsieur_2

 

Il s'agit de ma première expérience à partir d'un patron aime comme Marie. Pour tout vous dire, je n'ai pas pratiqué beaucoup de patrons indépendants, à la réflexion uniquement Deer&Doe pour le moment, et je dois dire que ces deux marques sont radicalement opposées. Je peux vous dire d'emblée qu'ici, je n'ai pas trop aimé :

- les marges de couture à tracer (comme pour les patrons Burda). Après avoir expérimenté Deer&Doe, où les marges sont incluses. J'y ai pris goût, et je retrace désormais systématiquement les marges en même temps que je décalque mon patron, donc sur le papier. De cette façon, je trouve que c'est plus précis que de les tracer directement sur le tissu, et que c'est aussi plus rapide. Ça me permet également de mieux placer mes pièces sur le tissu, sans être trop optimiste sur la place et avoir des marges qui finissent par se chevaucher... Et si j'ai envie de réutiliser mon patron, les marges sont déjà incluses, youpi! 

- le manque de précision sur certains tracés : le patron est tracé à la main, et  parfois, on ne sait pas si le trait à relever est droit ou courbe tellement le trait est chevrotant

- l'absence (ou presque) de crans de montage, alors que là encore, la chemise demande de la précision. J'aurais apprécié avoir  plusieurs repères pour la tête de manche, là où il n'y en a qu'un, ainsi que pour le placement du col et du pied de col

- les pièces des différentes tailles qui sont placées de telle façon qu'il est impossible d'extrapoler pour changer de taille ou de grader entre deux tailles, ce qui est franchement gênant, surtout pour un patron qui contient seulement 3 tailles... Heureusement que la taille S allait à Monsieur, j'aurais été bien embêtée s'il avait fallu descendre d'une taille

- les explications et schémas un peu brouillons : on ne sait parfois pas si le schéma correspond au point du dessus ou à celui du dessous

- les (nombreuses) erreurs dans le feuillet d'explication : je trouve ça franchement moyen pour un patron à ce prix, et encore plus pour une pièce qui demande beaucoup de précision comme celle-ci. J'ai trouvé de nombreux blogs où les blogueuses disent s'être trompées dans le sens des fentes de manches, et je comprends mieux pourquoi. Le schéma de la manche droite est faux, celui de la pose du parement de fente et de la sous-patte correspond à la manche gauche, et le schéma du parement en lui-même est d'ailleurs faux, je me suis demandé si ce n'était pas moi qui avais fait une erreur en le relevant (il manque la pointe). Je remercie ma bible Burda pour ses explications plus cartésiennes, et les vraies chemises de Monsieur qui m'ont laissée les observer sous toutes les coutures pour être sûre de ne pas me tromper au niveau de ces fameuses fentes de manches.

Le principal point positif pour moi étant que je n'ai pas trouvé d'autre patron de chemise qui pourrait convenir à la morphologie de Monsieur.

 chemise_monsieur_8

 

A présent, venons-en à la réalisation en elle-même.

J'ai d'abord pris le temps de bien observer une chemise du commerce afin de placer correctement les pièces du patron sur le tissu : rayures verticales pour le corps et les manches, horizontales pour l'empiècement d'épaules, le col et les bracelets de manches. Puis j'ai repéré quelles étaient les pièces que je souhaitais réaliser dans un tissu contrastant (je vous épargne le choix cornélien dudit tissu contrastant, Monsieur n'étant pas là pour me conseiller étant donné que c'était une surprise, j'ai dû me débrouiller toute seule, et ce ne fut pas une mince affaire), et j'ai bien fait attention à ne pas couper inutilement ces pièces en double (Liberty précieux oblige). J'ai choisi mon Liberty chéri : le Reiko gris, déjà utilisé pour mon dos-nu, et pour ma robe de Janvier.

 

chemise_monsieur_6

 

D'ailleurs, concernant l'empiècement des épaules, il est indiqué dans le livret qu'il est coupé au milieu, mais je me suis trompée, j'ai placé son patron sur le pli du tissu, ce qui fait qu'il est en seul morceau. Et j'ai bien observé les chemises du commerce, je n'en ai pas trouvé une seule avec l'empiècement en deux morceaux. Soit, ça doit être une particularité de ce modèle.

J'ai ensuite suvi les étapes de la confection des bandes de boutonnage, du col, et de l'assemblage de l'empiècement d'épaules avec le dos .
Et j'ai bloqué au moment de l'assemblage des épaules avec les devants. Les explications de Marie étant ce qu'elles sont, je n'ai pas compris (à la réflexion ça semble être cette méthode, mais sans le point d'ourlet), j'ai donc fait à ma sauce, mais je ne suis pas satisfaite de moi à 100% : la ligne de couture est apparente sur l'envers, à la différence de celles du commerce. Après coup, je me suis dit que j'aurais dû aller faire un tour sur le net ou dans ma bible, car j'ai trouvé une autre méthode qui est souvent reprise et qui consiste à rouler le tissu du corps de la chemise de façon à ce que la couture soit invisible sur l'envers comme sur l'endroit. 

 

chemise_monsieur_3

 

Autre point de blocage : le montage des manches.

Je rajoute habituellement 1,5 cm de marge, mais récemment, j'ai lu un peu partout que pour une meilleure précision, notamment au niveau des têtes de manche, il fallait réduire un peu ces marges. En bonne élève, je les ai donc ramenées à 1 cm au niveau des têtes de manche et des emmanchures. Mais sur les chemises, toutes les coutures sont des coutures rabattues, et donc pour ce type de couture on utilise le surplus... Pff, je peux vous dire que les coutures rabattues sur 1cm de surplus, c'est bien galère... 

 

 chemise_monsieur_7

 

Cette chemise étant un cadeau, je ne pouvais donc pas faire une toile afin de l'essayer sur Monsieur. J'ai donc pris différentes mesures sur une chemise du commerce, et j'en suis venue aux modifications suivantes :

- allongement de 3,5 cm des manches (surtout que Monsieur a, au sens propre, le bras long)

- diminution de la largeur du demi-empiècement d'épaule de 1 cm au niveau de la ligne d'épaule, idem pour le  demi-dos et pour le demi-devant

- diminution de la largeur de la manche de 1 cm

- diminution de la pointe du col qui me paraissait bien grande

 

 chemise_monsieur_9

 

Pour finir, je ne recommande pas ce patron pour les débutant(e)s, au regard des erreurs et du manque de précision rencontrés dans les explications, mais pour un homme du gabarit de Monsieur, je pense néanmoins que c'est un bon investissement, qui, après avoir été validé pour le premier modèle, peut servir de base pour d'autres chemises. En effet, les autres patrons de chemise que j'ai pu trouver (je pense notamment à la Negroni de Colette Patterns, ou à ceux de Burda) me semblent grands et/ou pas assez près du corps.

chemise monsieur_montage

Patron : aime comme Mister, taille S

Fournitures : coton rayé Sacrés Coupons, Liberty Reiko gris de la réserve (et il m'en reste, chouette!)

 


 

Monsieur est ravi de son cadeau, et en redemande, quelle chouette récompense ! 

Sur ce, je vous souhaite de passer un très bon réveillon du Nouvel An, et on se retrouve en 2015 !

 

 

Edit du 19 janvier 2015 :

Je suis effarée d'apprendre que le « patron » de cette chemise soit en fait un plagiat d'un patron du livre Les Chemises, de Ryuichiro Shimazaki... Moi qui trouvait ce patron déjà cher par rapport aux erreurs du feuillet d'explications, j'en reste pantoise, surtout au regard de la réputation de cette « créatrice » qui n'est plus à faire (en fait si, apparemment)... En plus, j'avais hésité à investir dans ce livre, qui me parraissait complet, mais je ne voyais pas l'intérêt d'acheter plusieurs patrons de chemises d'un coup, sans savoir si je réitérerais l'expérience. Bref, les mots me manquent, mais vous trouverez chez Biquette toutes les preuves de cette triche évidente (les pièces correspondent au millimètre près)... Et on apprend également que c'est la même chose pour sa célèbre aime comme Mythique (copie apparemment de la chemise 105 du Burda de septembre 2009), il ne reste plus qu'à trouver sur quels autres patrons sont pompés « ses » autres modèles...