Les créations de Micoton.

jeudi 31 janvier 2019

Trio de pyjamas

IMG_6996 IMG_6997

Comme promis la dernière fois, il s'agit aujourd'hui de vous présenter des cousettes pour mon petit garçon. Celui étant maintenant "grand" et commençant à acquérir la propreté, il me semblait intéressant de lui proposer des pyjamas de grand, et non plus ceux sous forme de combinaisons à pieds.

J'ai pioché dans ma patronthèque et sélectionné un magazine Ottobre Enfant (Printemps 1/2018) dans lequel il y avait un tee-shirt à manches longues coupé assez large et un legging pas trop moulant, le tout pouvant faire un ensemble de pyjama tout à fait convenable. J'avais cousu une première version de cet ensemble cet automne, et ai un peu trainé à compléter sa collection, mais voilà qui est chose faite.

La première version est réalisée dans un jersey tout doux à petits chiens. Il a remporté tous les suffrages auprès de mon petit garçon (depuis, il est détrôné par celui avec des tractopelles !).

IMG_20181122_091216_redim

Les tissus étaient déjà dans mon stock, et avaient pour vocation de devenir des pyjamas entre autres. Etant là depuis quelques mois, mes coupons de 70 cm étaient certainement suffisants pour réaliser un pyjama bébé, mais ils se sont avérés trop justes quand j'ai voulu mes utiliser, et 10 cm n'auraient pas été de trop, loin de là. J'ai choisi la taille 86 conformément aux mensurations de Marin, tout menu, mais j'ai rallongé les manches et les jambes à la taille 92, qui est plus sa stature actuelle.

Concernant la réalisation, rien de très compliqué ni de très long, surtout lorsque l'on peut utiliser une surjeteuse (aucune excuse d'avoir attendu autant de temps pour lui les coudre donc). J'ai simplement utilisé la machine à coudre pour surpiquer la bande d'encolure et réaliser les ourlets à l'aiguille double.

IMG_20181116_135457

 IMG_20181116_135625

J'ai pu caser toutes mes pièces en rabotant un peu les manches dans celui avec les petits chiens, mais dans le jersey avec les tractopelles, j'ai dû couper 3 cm du bas des manches et leur faire des rajouts avec le même tissu. Ceci m'a permis de réaliser les ourlets des manches à la manière d'un bord côtes : j'ai coupé mon rajout de manches en double sur le pli (au niveau du bas de la manche), et assemblé le tout à la surjeteuse, puis surpiqué le tout à l'aiguille double. L'effet "sport" est sympa et diversifie un peu ce trio !

IMG_6999

IMG_7014

Et en ce qui concerne mon troisième tissu, il s'agit d'un molleton tout douillet. J'en avais 1m, donc largement de quoi faire. Le problème pour celui-ci est plutôt venu du fait qu'il a beaucoup moins d'élasticité que les deux autres. Je me doutais que ça causerait des soucis, mais j'ai quand même insisté et terminé le haut de pyjama. Je l'ai fait essayer à mon petit qui bien sûr m'a dit "ça ne passe pas Maman!". J'ai donc découpé une fente de 10 cm dans le dos (sans découdre ma bande d'encolure, puis j'ai suivi ce tuto d'Ottobre pour monter une patte de boutonnage avec un jersey beaucoup plus fin.

IMG_7000

IMG_7008

IMG_20181116_135230

 Patron : Ottobre Enfant Printemps 1/2018, modèles Neljä Palaa (tee-shirt) et Kolme Nappia (legging) en taille 86 rallongée à la taille 92 pour les manches et les jambes.

Fournitures : Tissu chiens Self Tissus, tissu tractopelles et oursons Ecolaines, pressions Prym 10 mm et chute de jersey gris du stock.

 

 ✾

 

A bientôt pour des cousettes pour moi cette fois, je l'espère, mais pas de suite : deux articles dans le mois, ne vous y habituez pas trop !

 

Posté par Mi-coton à 09:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 17 janvier 2019

En route pour l'école !

recto_sac_raton_laveur_micoton

Mon petit garçon a bien grandi, et a fait sa première rentrée la semaine dernière ! Ce n'est que pour deux matinées par semaine, histoire de s'adapter en douceur, mais un nouveau sac était de mise pour l'occasion.

Après avoir consulté mon tableau d'inspiration sur le sujet (où les renards, les loups, les ours et autres bêtes poilues ont la part belle), comparé les différents tutos pouvant exister, et lu un sujet de discussion parfaitement d'actualié sur Thread&Needles, j'ai choisi de lui confectionner un sac à dos avec une petite bouille de renard. J'ai fait quelques dessins dudit sac, déterminé ses différentes mesures en fonction des mensurations de mon petit, et je m'apprêtais à me mettre au travail quand celui-ci, regardant mes dessins, me dit : « Moi je veux un sac raton-laveur, pas un sac renard ». Bon, on va écouter sa demande hein, histoire qu'il y ait une chance qu'il adopte son nouveau sac ...!

Pour pouvoir contenir une tenue complète de rechange, le doudou, les chaussons, les éventuels bonnet et écharpe, et autres trésors, j'ai tablé sur des dimensions de 24 x 32 x 10 cm, et je me suis inspirée des tutos de L'usine à bulles et de Tadaam pour monter le corps du sac. Le rabat est inséré dans la couture du fond et du pourtour, et le sac ne comporte pas de pochette frontale.

côté_sac_raton_laveur_micoton

Les tissus utilisés sont des chutes de mon stock : chutes de rideaux pour le gris et le blanc, et reste de coton Ikea pour le noir. J'ai thermocollé toutes les pièces avec de la Vlieseline H250 et utilisé une fermeture éclair injectée de 50cm (que j'ai failli faire fondre en passant un coup de fer pour aplanir les coutures, grrr). J'ai hésité à faire la tête du raton-laveur avec des appliqués, mais j'avais un peu peur que les différentes épaisseurs ne rendent pas bien. J'ai donc utilisé la technique des incrustations : vraiment pas évident avec toutes ces courbes serrées, et au final, il y a quand même des épaisseurs dues aux différentes coutures. J'ai entoilé le rabat une fois les différentes parties de la têtes assemblées entre elles, afin que les marges de couture ne bougent pas, et pour lui donner de la tenue, comme pour toutes les autres pièces extérieures du corps du sac.

Et pour finir, j'avais lu qu'il pouvait être judicieux de choisir un sac imperméable compte tenu des aléas de la météo, surtout que nous rentrons à pieds de l'école. Mais l'extérieur du sac désiré étant ce qu'il est, j'ai choisi de le doubler d'un joli coton enduit pour maintenir les affaires au sec en cas de pluie, et il permet d'apporter un peu de couleur à ce raton-laveur. 

recto_sac_raton_laveur_micoton_2

Un aimant est fixé sur le devant du sac et le rabat (j'ai fixé un carré d'entoilage sur l'envers de la doublure au niveau de l'emplacement de l'aimant pour enforcer celle-ci) : un peu difficile à ouvrir pour mon petit, ce n'est donc peut-être pas le type de fermeture à privilégier si vous vous lancez.

verso_sac_raton_laveur_micoton

Les bretelles sont réalisées grâce au tuto de Papelhilo. Je les ai doublées de molleton et raccourcies un peu (35 cm au lieu de 40), mais après essayage, elles auraient encore besoin d'être raccourcies de 5 bons centimètres, ce qui va m'obliger à découdre une partie de la doublure péniblement fixée à la main..! Et je pense également ajouter une patte entre les bretelles, à fixer avec un clip plastique sur le devant, pour qu'elles se mantiennent bien sur les épaules. Même si, quand on rentre de l'école, je le porte moi-même car « c'est trop lourd, Maman » !

La doublure est montée comme le sac, avec une surpiqûre le long de bords qui seront contre la fermeture, puis on retourne le sac sur l'envers et on l'enfile dans la doublure, envers contre envers, et on assemble le tout à points invisibles le long de la fermeture éclair.

Et une étiquette avec les nom et prénom de son petit propriétaire, brodée à la machine puis appliquée, vient achever ce sac qui rempli bien son office, et lui plaît beaucoup, ouf !

intérieur_sac_raton_laveur_micoton

 

Patron maison

Fournitures : Tissus de mon stock pour l'extérieur, et coton enduit, aimant, boucles plastique fermeture et sangle de chez Ecolaines

 

 

Force est de constater que la robe de mariage promise dans mon dernier article se fait toujours attendre, mais si je la poste maintenant, elle risque de vous donner froid !

Le prochain article sera donc sans doute consacré à la garde-robe de mon petit, puisque je n'ai rien cousu pour moi depuis un moment. Les envies fusent, mais le temps aussi..! J'ai consacré toute mon énergie ces derniers temps à ma nouvelle activité : donner des cours de couture et proposer des créations puériculture et zéro-déchet. Si vous souhaitez d'ailleurs en savoir plus sur mon projet, c'est par ici !

Je ne désespère pas pour autant, j'ai bien envie de me coudre des robes en jersey pour l'hiver (déjà bien entamé), et un nouveau jean en sergé coloré pour le printemps. Et vous, quels sont vos projets couture ?

Posté par Mi-coton à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
vendredi 29 juin 2018

Le cas du Jeans

ginger jeans_micoton_côté_2

Il était plus que temps de vous présenter mon petit défi du mois d'avril : le Ginger jeans de Closet Case Pattern. Car oui, pour une fois c'est une cousette qui s'est faite sur une ou deux semaines, et pour laquelle même les finitions n'ont pas traîné, c'est dire si j'étais motivée par la chose...! Bon évidemment, avec les températures du moment, il n'est pas du tout d'actualité... Mais il est porté chaque semaine depuis sa réalisation.

Au commencement il y a eu ce fameux patron, que l'on ne présente plus, qui était justement en promo en février. J'ai craqué, et une fois n'est pas coutume, n'ai pas attendu 1000 ans avant de le coudre. J'avais opté pour la version slim mid-rise, ne trouvant pas les tailles hautes hyper flatteuses sur les jeans.

J'ai passé un peu de temps à écumer internet pour trouver le tissu qui pourrait convenir, et j'ai fini par jeter mon dévolu sur un denim de chez Les coupons de Saint-Pierre avec un peu d'élasthanne, comme conseillé dans les explications. A 20€ les 3 mètres je ne risquais pas grand-chose, et surtout le métrage me permettait d'en faire un deuxième si le premier était vraiment loupé.

ginger jeans_micoton_dos_1

J'ai pris soin de couper chaque jambe en quinconce, bien alignées sur le droit-fil, et une par une, c'est-à-dire que je n'ai pas plié de tissu pour couper mes pièces en double, ceci afin d'éviter au maximum au tissu de « tourner  » une fois cousu : le tissage en diagonale du sergé est en effet assez propice à cet effet de « jambes qui tournent  »

J'ai commencé par bâtir toutes les pièces les unes aux autres afin de cibler les éventuels ajustements, et j'ai bien fait, car il m'a fallu redessiner les empiècements en enlevant 3 cm en longeur sur la jonction jambe/empiècement, et 2 cm sur la jonction empiècement/ceinture. J'ai donc dû également réduire celle-ci en longueur. Après validation de tous ces ajustements, et nouvelle coupe des empiècements et de la ceinture, c'est parti pour la couture en elle-même du jeans, grâce notamment au e-book très bien fait de Closet Case Patterns sur le sujet. 

ginger jeans_micoton_côté_3

La braguette se monte toute seule, sans difficulté, et pourtant c'était le point technique que j'appréhendais dans la couture de ce pantalon. Et j'ai découvert l'utilité d'un bidule vendu avec ma machine, et dont je ne m'étais encore jamais servie : le passe-épaisseur, ou hump jumper en anglais, absolument magique pour passer les épaisseurs sans problème, sans bourrage, une révolution ! Je me demande encore comment j'ai fait pour m'en passer jusqu’à présent... Depuis ce jeans, je m'en sers très souvent. J'ai par exemple cousu une turbulette molletonnée, et il m'a été bien utile pour les assemblages, où les coutures deviennent vite volumineuses avec le molleton.

ginger jeans_micoton_face_3

J'ai copié le dessin des surpiqûres des poches arrière sur un de mes jeans, et le fil utilisé pour toutes les surpiqûres est un Gütermann extra-fort pour jeans. L'astuce est de garder le fil classique dans la canette : celui pour les surpiqûres étant très épais, la machine risque de râler s'il est présent à la fois dans la bobine et dans la canette. J'en avais acheté deux bobines de 100m, me disant que 100m, c'était bien peu, mais en fait, une seule eut été largement suffisante !

ginger jeans_micoton_dos_2

Et les rivets sont ceux utilisés pour le pantalon de Monsieur, mais posées à l'envers cette fois (je n'ai pas réussi à déterminer quel était le vrai sens de ces rivets, donc on dira qu'ils sont réversibles...!), et j'avais aussi un bouton et une fermeture en stock. 

ginger jeans_micoton_côté_4

Après l'avoir porté plusieurs fois depuis qu'il est fini, j'en suis très satisfaite. Le confort est similaire à un jeans du commerce, le rendu aussi (les surpiqûres offrent un fini vraiment chouette !). Pour une prochaine version, je pense qu'il faudrait que j'ajuste encore le dos, les empiècements me semble encore un peu « flottants  », et il faudrait que j'entoile et que je réduise la ceinture en longueur. Je l'ai doublée avec du tissu non extensible, mais j'ai l'impression que ce n'est pas suffisant pour assurer sa tenue et qu'elle ne se détende pas, même si vraiment léger et que ça ne gêne pas du tout le porter.

J'ai bien envie de tenter également ce patron dans des sergés colorés, avec un peu plus d'élasthanne, mais il y aura donc sans doute d'autres ajustements à prévoir.

montage_Ginger jeans_micoton

Patron : Ginger jeans slim mid-rise de Closet Case Patterns, taille 4

Fournitures : denim brut Les Coupons St Pierre, doublure de la ceinture Papa pique et Maman Coud (dans le stock depuis looongteeemps)

 

 

A bientôt pour une robe de mariage, faite et photographiée il y a déjà un mois !

Et sinon, j'ai passé le CAP Métiers de la mode - Vêtement Flou en candidat libre en juin, et je l'ai eu, youhou !!! Je ferai peut-être une petite revue de cette chouette expérience, qu'en dites-vous?

 

Posté par Mi-coton à 11:58 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
jeudi 19 avril 2018

La jupe façon Fumeterre

jupe_esprit_fumeterre_5_micoton

Dernier article de la série 2017, je nomme la jupe inspiration Fumeterre (la fameuse jupe longue de Deer & Doe, pour les non-initiés).

Elle ne m'avait pas particulièrement tapé dans l'oeil lors de sa sortie, mais allez savoir pourquoi, à la fin de l'été dernier, j'avais très envie d'une jupe longue pour l'automne (il me semble que les problématiques de la jupe qui traîne dans la boue - automne oblige - et des chaussures/veste compatibles avec se sont subitement effacées de mon petit cerveau, problématiques même qui me retenaient pourtant de mener à bien ce genre de projet jusqu'à présent).

jupe_esprit_fumeterre_1_micoton

Etant dans une période où j'avais décidé de patronner tout ce qui me passait par la tête, je me suis mise en tête de créer cette jupe sans passer par la case « acheter le patron ». Et après une toile, je dois dire que ma jupe ressemble à la vraie, et en tout cas correspond parfaitement à l'image que j'en avais.

Pour la dessiner à mes mesures, j'ai principalement utilisé la méthode de Line Jaque : « La technique de coupe ».

jupe_esprit_fumeterre_10_micoton

Comme l'originale, j'ai réalisé une parmenture d'ourlet, des poches prises dans les coutures, une braguette zippée, et j'ai ajouté un élastique large dans la ceinture dos afin de rendre la taille haute plus confortable. Au porter, elle est vraiment chouette (je trouve), mais j'avoue qu'elle n'est sortie qu'une fois, ne sachant pas quel(le) manteau/veste porter avec, sans parler des chaussures pour lesquelles le choix n'est pas plus facile (j'aurais dû m'en douter)...

jupe_esprit_fumeterre_9_micoton

Et à la faveur d'une promotion, cet hiver, j'ai acheté le patron de la vraie, pour la curiosité de son patronnage (!), et des explications concernant la braguette, qui apparemment sont limpides. J'ai donc comparé mon patron et celui de D&D, et je ne suis pas trop loin de la vraie, mais c'est fou comme le rendu peut être semblable, avec des patrons qui sont tous deux assez différents. Mes demi-devant et dos ont beaucoup moins d'ampleur que la vraie (environ 10 cm au bas de la jupe), et les panneaux de côtés devant et dos sont quant à eux 5 cm plus larges que les originaux (ce qui fait un total d'environ 20 cm d'ampleur en moins sur la mienne).

Je voulais en partie la patronner moi-même car je trouvais l'originale trop évasée au niveau des hanches, et je la souhaitais moins ample, pari réussi. L'ensemble est plus court d'environ 2 cm par rapport à l'originale, et je la trouve un poil trop longue encore. Mais la parementure d'ourlet est fixée à points invisibles, et je n'ai pas le courage de la découdre, d'en redessiner une, puis de la recoudre..!

Voici le comparatif des différents panneaux :

milieu devant et dos

détail patron inspiration fumeterre 1

détail patron inspiration fumeterre 2

 

côté devant

détail patron inspiration fumeterre 3

détail patron inspiration fumeterre 4

 

côté dos

détail patron inspiration fumeterre 5

 

 

jupe_esprit_fumeterre_2_micoton

Bien contente de mon test de patronnage, cela m'encourage à continuer. C'est vraiment agréable d'avoir un vêtement parfaitement adapté à ses mesures, sans passer par diverses adaptations d'un patron tout fait.

 détail jupe inspiration fumeterre 6

Patron maison, inspiration jupe Fumeterre de Deer & Doe

Fournitures : chambray très souple du stock (Coupons St Pierre il me semble)

 

 

En ce moment, un Ginger jean, de Closet Case Pattern, est sous mon pied de biche. Les ajustements sont faits, il n'y a plus qu'à, espérons que je ne me sois pas trompée..! Vous pouvez suivre l'avancement de sa réalisation sur mon compte Instagram.

 

Posté par Mi-coton à 09:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 29 mars 2018

Le pantalon Julio

pantalon_pyjama_julio_7_micoton

Après avoir vu passer plusieurs version du pantalon de Pyjama Julio de Make my Lemonade x Princesse Tam Tam, notamment chez Touchatout, j'ai eu moi aussi envie de le tenter. Le patron étant gratuit, et mon stock de pyjamas assez maigre et tout sauf assorti, il n'y avait plus qu'à se lancer. J'avais justement acheté un très joli coton satiné imprimé il y a quelques temps chez Mondial Tissu, tout doux, et parfait pour cet usage.

La réalisation s'est passée sans encombre, et je n'ai pas rencontré de décalage dans le montage des pièces que certaines couturières ont pu mentionner sur Thread and Needles, sans doute parce que nous n'avons pas décalqué la même taille.

Néanmoins, je n'ai pas tellement aimé le format vidéo pour les explications. Cela aurait pu être pratique pour voir les gestes de la créatrice, mais je trouve cela plutôt fastidieux pour se référer à un point précis du montage du pantalon, et j'aime bien voir les choses écrites, c'est parfois plus clair pour moi. Bon, on est d'accord que la réalisation n'est pas non plus compliquée, et puis la vidéo est tout de même très sympa à regarder, et vitaminée !

pantalon_pyjama_julio_3_micoton

J'ai utilisé un coton bleu assorti pour les fonds de poche, pour relever le tout, et aussi parce que j'avais vraiment juste ce qu'il faut niveau coton imprimé, il ne m'est vraiment pas resté grand-chose. La fourche est en couture anglaise au point triple pour renforcer le tout, et les côtés sont surjetés. Peut-être que si une deuxième version voit le jour, je les réaliserai aussi en coutures anglaises, mais j'avais trop envie d'utiliser ma surjeteuse ! 

La construction de la ceinture dos est originale, et fait un peu penser à des smocks je trouve. Elle n'est pas compliquée à réaliser, et le rendu est chouette et bien souple, donc confortable. Et pour finir, j'ai utilisé un ruban gros grain bien large pour un effet très chic.

J'adore mon nouveau pyjama, et je pense bien m'en faire d'autres, affaire à suivre...! Je n'ai pas testé par contre la veste de pyjama assortie qui est également proposée par Make my Lemonade. Je ne sais pas si c'est vraiment confortable pour dormir, et la réalisation me semble assez longue, alors pour un pyjama...! Vous l'avez testée?

pantalon_pyjama_julio_6_micoton

Bon, si j'ai autant tarder à poster ce pyjama, c'est que je lui faisais un haut assorti, justement parce que ma garde-robe en manque, mais les manches ne sont toujours pas montées, et si j'attends qu'elles le soient, l'article sortira alors que ce ne sera plus du tout la saison..!

montage_pantalon_pyjama_julio

Patron : pantalon Julio de Make my Lemonade x Princesse Tam Tam

Fournitures : satin Mondial Tissu, gros grain Rascol, coton bleu de mon stock

 

 

Allez, encore une cousette 2017 à vous montrer ! Après on tâchera d'être à l'heure et de poster des choses de saison (on y croit).

 

Posté par Mi-coton à 09:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

jeudi 22 mars 2018

La robe chemise

;robe_chemise_carreaux_13_micoton

Après l'introduction de mon dernier article par « l'été touche à sa fin », j'ai bien envie de débuter celui-ci par « l'hiver touche à sa fin »...!

L'hiver touchant donc à sa fin, il était plus que temps de me coudre cette robe chemise dont je rêvais après avoir vu celle de Moun, magnifique, comme à peu près toutes ses cousettes au demeurant. J'ai échoué dans ma recherche du joli tissu à carreaux rouge et noir, mais je suis tombée cette hiver sur cette flanelle toute douce chez Mondial Tissu. La couleur me plaisait bien, mais je n'étais pas très sûre de cet achat (cette couleur n'étant pas celle qui est la plus présente dans mon armoire... Bon, ok, les autres couleurs ne sont pas non plus très représentées..!). Et puis lors des soldes, je suis retombée dessus, elle était vraiment très soldée, je n'avais donc plus vraiment d'excuse.

robe_chemise_carreaux_8_micoton

J'avais réalisé il y a presque 3 ans (Marin venait tout juste de s'installer dans mon ventre, moment émotion..!) une robe saharienne à partir du patron de la blouse Carme et du tuto de sa créatrice pour la transformer en ladite robe saharienne. Je n'ai eu qu'à réutiliser mon patron, en gradant une taille au-dessus car les emmanchures étaient un peu serrées. J'ai décalqué les manches longues cette fois, et j'ai patronné un col grâce à la méthode DP Studio reçue à Noël dernier (le modèle de base possède un col mao).

Suite à un premier essayage, l'une des manches avait sa fente de poignet montée à l'envers, la patte pour la retrousser cousue à l'extérieur (!), et pour couronner le tout, les deux étaient trop courtes... J'avais prévu large au niveau du métrage de tissu, j'ai donc recoupé mes manches en leur ajoutant 6 cm de longueur (! bis) : 2 cm pour le poignet et 4 pour la manche elle-même. Au passage, cela m'a permis de perfectionner ma technique pour réaliser la fente de manche proprement. Le résultat est à la hauteur de ce que j'attendais, le rendu est bien propre, malgré la réalisation qui n'est pas évidente (j'ai suivi la vidéo explicative de la créatrice ainsi que les explications données dans mes livres de couture).

Ensuite j'ai ajouté une coulisse à la taille, et un lien dans le même tissu que le reste, ce qui n'est pas l'idée la plus brillante que j'ai pu avoir : la flanelle est un tissu qui « accroche » un peu, et flanelle sur flanelle, et bien ça ne glisse pas du tout... Du coup, pour resserrer à la taille, c'est un peu fastidieux (mais au moins ça tient en place).

robe_chemise_carreaux_6_micoton

Et j'ai coupé deux poches plaquées dans le biais, cousues et surpiquées grâce à la vidéo sur la question de 432 Hz Couture, dont les vidéos sont une mine d'information, je ne peux que vous les conseiller si vous souhaitez vous perfectionner niveau technique.

Concernant le tissu, j'adore son touché, sa chaleur, parfaite pour cette saison. Cependant, j'ai trouvé très étrange que les carreaux soient comme tissés de travers... J'ai bien décati mon tissu avant de le couper. Et au moment de plier mon tissu pour placer mes pièces sur mon tissu, en superposant les lisières, je me suis retrouvée face à un vrai dilemme : couper mes pièces en respectant le droit-fil mais en ayant les carreaux qui ne sont pas du tout d'aplomb, ou couper en respectant les carreaux et les raccords, mais sans suivre le droit-fil. J'ai appliqué ma première solution, qui n'est sûrement pas optimale (les carreaux ne sont vraiment pas droits et ne parlons pas des raccords, totalement impossibles à effectuer...). De toute façon, je crois que la deuxième solution aurait été impossible à respecter car les carreaux penchent tous. Je suis vraiment déçue de ce tissu à ce niveau, je ne comprends pas comment c'est possible d'avoir un tissu tissé autant de travers... Il aurait été imprimé, j'aurai pu comprendre, mais tissé, non, je ne vois pas. Bref, je m'accommoderai de cette imperfection qui me saute aux yeux, et je me console en me disant que malgré tout, les carreaux ne sont pas si gros, en marchant vite, ça devrait presque passer inaperçu (et comme je marche très vite, ça tombe bien).

robe_chemise_carreaux_9_micoton

Bon, et en plus de tout cela, je trouve le résultat un peu tristoune. Elle est vraiment agréable à porter donc je la mettrai, mais je ne suis pas sûre que le choix de couleur soit très heureux.

En définitive, c'est donc un bilan en demi-teinte pour cette cousette !

 montage_robe_chemise

Patron : blouse Carme de Pauline Alice, rallongée en robe

Fournitures : Flanelle à carreaux Mondial Tissu

 

 

A bientôt pour deux autres cousettes qui datent de 2017! Dans ma lancée, après avoir tergiversé longtemps pour trouver un nouveau coin photo dans notre chez-nous, où vous pouvez d'ailleurs apercevoir les vestiges des deux ans de mon petit garçon (Comment le temps a-t-il pu passer si vite ?! Est-ce qu'on arrête un jour de faire ce constat ?!), j'en ai profité pour photographier deux autres projets (le décor sera donc tout sauf varié !).

 

Posté par Mi-coton à 09:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 24 septembre 2017

La robe Adèle

redim_IMG_0930

L'été ayant bel et bien cédé sa place à l'automne, vous prendrez bien un peu de rab?!

Si elle hiberne maintenant avec les autres vêtements de la belle saison, cette robe cousue début juillet a été beaucoup portée, et bien appréciée durant les fortes chaleurs (d'accord, en août, elle n'est pas beaucoup sortie..!).

Le tissu idéal dormait depuis un moment dans mon stock, et j'étais tombée dessus l'hiver dernier, me promettant de couper une robe longue dedans une fois les beaux jours revenus. Un peu freinée par le côté « allaitement non compatible » ou du moins « allaitement pas du tout pratique avec cette tenue », je m'y suis tout de même essayée, encouragée par ma dernière cousette qui me récompensait largement de mes efforts (celle-là même qui vient de ressortir rosie de la machine à laver... Si quelqu'un a une solution miracle pour contrer les effets d'un tissu rouge ayant déteint au lavage, sur un tissu non blanc donc - exit l'eau de Javel - je suis preneuse).

Je m'aperçois que sur les photos le tissu semble zébré, mais il n'en est rien. Il est fait de très fines rayures grises et gris clair, et l'aperçu le plus fidèle est celui de la photo où je suis de dos, dans le bas de l'article.

 

J'ai choisi un patron Burda basique - vu dans une très jolie version chez Matilde - qui a néanmoins subi quelques modifications :

      emmanchures dos les moins échancrées possibles (celles de la taille la plus grande) pour ne pas avoir de semblant de dos nageur tel que proposé par le modèle, pas très heureux selon moi avec les bretelles de soutien-gorge apparentes...

      suppression du côté asymétrique du bas (plus court devant), pour une longueur mi-mollets (dit-on une longueur midi dans ce cas?), et ajout d'une fente dans un côté pour l'aisance de marche.

       reprise des côtés de la robe de façon progressive, pour avoir un rendu beaucoup plus près du corps que le modèle d'origine

La réalisation s'est passée sans encombre, bien que la découpe fût délicate au vu de la finesse du tissu. Finesse qui marque aussi tous les défauts et sous-vêtements...

redim_IMG_0912

 

 

Pour réaliser la bande d'encolure, je n'ai pas suivi les indications de Burda qui préconisait d'utiliser une bande selon un patron bien précis, dont la longueur était identique voire supérieure à la longueur de l'encolure elle-même. Celle-ci aurait baillé à coup sûr. J'ai donc cherché sur la toile et appliqué une réduction d'environ 20% à ma bande d'encolure (ce qui semble être la solution pour les jerseys très élastiques comme le mien), ainsi que pour celles des emmanchures, et la pose s'est bien passée, sans que tout ceci gondole, ouf.

Le bas de la robe est resté à cru, car avec un jersey aussi fin, malgré l'aiguille double et du fil mousse, j'ai trouvé qu'un ourlet alourdissait la chose et ne faisait pas aussi net que de laisser la robe telle quelle.

 montage robe adèle

Patron : robe 120 Burda mars 2012

Fournitures : Jersey rayé Bennytex

 

Petit aparté pour celles qui utilisent un trépied et une télécommande pour se prendre en photo quand leur photographe n'est pas sous la main (comme dans cet article, où les photos ont été prises sur la terrasse de notre ancien appartement, avec la voisine que devait se demander ce que je fabriquais, je vous laisse imaginer les grands moments de solitude que j'ai pu vivre!) : comment faites-vous pour avoir des photos nettes?
J'ai bien du mal à faire la mise au point, et ce jour-là, j'ai testé une nouvelle façon de faire, pas miraculeuse mais qui permet d'avoir des photos plus nettes que d'habitude : j'ai posté mon mannequin de couture à l'endroit où je voulais être prise, j'ai fait la mise au point dessus (en autofocus), puis je suis passée en mise au point manuelle afin que celle-ci ne bouge pas quand je déclencherai la prise de vue avec la télécommande. Bref, je suis curieuse de savoir comment vous vous y prenez de votre côté, racontez-moi !

 

 

Côté atelier, celui-ci est à nouveau en cartons (enfin, ceux-ci se vident tout juste...), donc à part les articles qui attendent désespérément de se voir bouclés et publiés, les prochaines cousettes ne sont pas pour tout de suite. Et oui, par ici, on déménage tous les ans ;-)
Enfin, les valises sont à présent posées pour de bon, ou du moins pour un looonnng moment. Et qui dit un nouveau chez-soi, cette fois-ci vraiment à nous, dit des projets pour à peu près tout et un ralentissement de ceux uniquement créatifs.

A bientôt tout de même, j'espère !

 

Posté par Mi-coton à 20:44 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 23 juillet 2017

La robe Apolline

robe_longue_micoton_1

Voici plusieurs étés que je rêve d'une robe longue, mais ceux-ci ne sont pas si longs et le temps passe à chaque fois trop vite pour que j'ai l'occasion d'en coudre une et de la porter plus d'une journée.

 

Cette année, au détour d'un post instagram de Marie, je suis tombée en amour devant la Southport Dress de True Bias. Une robe allaitement-compatible, pile ce qu'il me fallait! Cet hiver j'ai porté pas mal de robes qui me le permettaient, mais pour cet été, je n'avais rien qui puisse convenir parmi mes robes, à part peut-être ma robe Alice. Mais elle est difficile à porter car très légère, et en même temps avec des manches : quand il fait très chaud, je préfère sans manches, et quand il fait plus frais, je la trouve un peu courte. Bref, elle ne sort pas souvent de la penderie finalement...

On était début juin, j'avais encore le temps de m'en coudre une et de la porter cet été. Mais mon obsession du moment étant de réaliser mon buste de base en le patronnant moi-même, je ne me suis pas ruée sur le patron. Après pas mal d'obstination et 3 ou 4 toiles du haut, la robe dont j'avais rêvé était à portée de main, je pouvais enfin couper mon beau tissu. J'ai dessiné à peu près le même décolleté devant que la robe originale, mais le dos est légèrement en V.

robe_longue_micoton_2

Le patronnage de mon buste de base avait été réalisé il y a quelques temps déjà, grâce à plusieurs méthodes trouvées ici et là, mais celle qui m'a le plus servie est « La technique de la coupe » de Line Jaque. Il s'agit d'une vraie bible sur le sujet, complète, mais il ne faut pas être rebuté par l'aspect quelque peu vieillot, l'absence de photo et la rareté des schémas explicatifs. 

Durant tout le temps de la réalisation de la toile, j'imaginais utiliser un coupon Atelier Brunette que j'avais depuis un certain temps, et qui était me semble-t-il en viscose. Au moment de couper mon cher tissu, 1 - je m'aperçois que ce n'est pas du tout de la viscose mais une batiste de coton, et 2 - mon coupon me semble bien petit pour couper une robe longue, il fait tout juste 2 mètres... Le désespoir me guette...

Au final, après de longues journées de réflexion (indécision, indécision...), j'ai décidé que le fait que ce ne soit pas une viscose ne me gênait pas, le tissu étant tout de même bien souple et ayant un joli tomber. Et en essayant de caser mes pièces malgré tout sur mon coupon, avec les jupes en quinconce, le devant sur les lisières et le dos sur le pli, je me suis rendue compte que tout passait, miracle (et en respectant le droit-fil, s'il-vous-plaît) (bon, tout juste, certes, mais au moins, ça diminue le stock de tissus!) !

robe_longue_micoton_3

Et je me suis donc attelée à la tâche pendant environ une semaine, grâce à de grosses siestes d'un bébé petit garçon bien fatigué par l'acquisition de la marche..!

Pour les détails techniques, une partie de la pince poitrine a été décalée dans le bas du corsage, pour être comprise dans l'ampleur donnée par les fronces de la ceinture. Le dos ne comporte pas de pince, puisque la ceinture vient rassembler tout ça. Et pour apporter du confort et créer de jolies fronces dans le dos, j'ai séparé le lien en deux, et ai ajouté un morceau d'élastique de 8 cm (qui est donc caché dans la coulisse dos) : cela change tout, et la rend vraiment très confortable.

 robe_longue_micoton_4
(évidemment, sur la photo, les fronces du dos ne sont pas centrées... Mais il ne faut pas en vouloir à mon photographe, le pauvre a dû faire preuve beaucoup de patience durant cette séance, alors s'il devait en plus faire attention à ce genre de détails... Et de toute façon, je ne m'en suis rendue compte qu'une fois les photos chargées dans l'ordinateur...)

Au niveau de finition intérieures, j'ai utilisé ma désormais fidèle surjeteuse pour finir les bords de mes pièces. L'encolure et les emmanchures sont finies au biais (biais maison créé avec les chutes de mon coupon, que j'aurais vraiment rentabilisé jusqu'au bout, puisque j'ai également réussi à caser la ceinture qui ne fait pas loin de 2 mètres de long!), c'est une première pour moi, et ça se passe sans encombre. Il faut en fait bien détendre le biais avec le fer à repasser avant de le poser, afin de lui donner la forme arrondie nécessaire pour border l'encolure et les emmanchures. En revanche, au niveau de la ceinture, j'ai voulu trop bien faire : il me restait juste assez de biais pour ganser la jonction jupe/corsage, mais après l'avoir posé, j'ai trouvé que cela rajoutait un peu trop d'épaisseur (épaisseur du corsage, de la jupe et de la ceinture qui est superposée à la jupe), surtout que cette partie est ensuite froncée. Après l'avoir portée plusieurs fois, ce n'est pas plus gênant que ça, mais je saurai à l'avenir que le mieux est l'ennemi du bien...

(Sur les photos, la robe semble trainer par terre à cause de la pelouse, mais en fait l'ourlet est à 2/3 cm du sol.)

 montage_robe longue inspiration southport

Je suis vraiment ravie de ma nouvelle robe, elle est de sortie chaque semaine depuis que je l'ai cousue, et elle me donne envie de me coudre d'autres robes longues. Elle est très agréable à porter, et me semble parfaite pour beaucoup d'occasions. Selon monsieur, elle est idéale pour un pique-nique à la campagne, un barbec' du soir, un brunch (je n'invente rien, je cite!) : à l'écouter on croirait que l'on a une vie trépidante, remplie de repas et de sorties à tout-va, hum..! 

robe_longue_micoton_5

Patron : maison (inspiration Southport dress de True Bias)

Fournitures : batiste Twist dark blue de Atelier Brunette, pressions métalliques Prym

 

 

A bientôt pour une nouvelle robe, on ne m'arrête plus ! Et un article orienté cousettes pour bébé (encore) est en attente.!

 

Posté par Mi-coton à 13:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
vendredi 16 juin 2017

Méli-mélo pour petit bout #3

grenouillère_tiger_lmv_micoton2

Il était temps d'agrandir le vestiaire de notre petit bout, celui-ci grandissant bien (trop) vite (c'est pareil chez vous?!). Bon et puis les mois défilent plus vite que les articles par ici, je ne garantis pas que tout soit de saison (c'est même certain que non) !

 

 Chaussons mignons

chaussons_cuir_plume_micoton

Ses précédents chaussons faisaient une bien triste mine, usés jusqu'à la corde par du rampage intempestif et vigoureux. Fort heureusement, suite à un échange de mails, Emilie m'avait prêté il y a quelques semaines (mois?) un autre patron de petits chaussons en cuir, issus du livre « Petits souliers et grands chaussons ». Le modèle doublé me plaisait beaucoup, je le trouvais mieux fini que celui testé précédemment. Après plusieurs essais, il s'est avéré que le patron ne convenait pas au petit pied de Marin, trop large et trop long. Je l'ai donc retravaillé jusqu'à arriver à ces chaussons, toujours un peu longs, mais ils me laisseront ainsi le temps de voir venir !

Il me restait quelques coupons de cuir du BHV, dont un bien souple et suffisamment grand pour l'extérieur et la semelle. Et j'ai utilisé des chutes cousues à l'envers pour les petites plumes du dessus. Notre petit bonhomme les aime beaucoup, ainsi que les coccinelles de la doublure : ouf le remplacement des chaussons n'a pas nécessité trop de négociation !

Patron maison (base « Petits souliers et grands chaussons »)

Fournitures : Chutes de cuir du BHV, coton coccinelles Ecolaines.

 

 Pyjama Tiger

grenouillère_tiger_lmv_micoton2

Le numéro de mars/avril de la Maison Victor m'a beaucoup plu, notamment pour son modèle de pyjama que je trouvais trop craquant. J'ai tout de suite imaginé Marin dedans, et coup de chance, j'avais justement le tissu parfait : un jersey tout doux bio de la marque Elvelyckan Design, acheté lors d'une virée en amoureux dans Rennes en début d'année, dans la jolie boutique Auguste et Pénélope. 

Je n'ai pas traîné à le réaliser d'autant plus que Marin manquait de pyjamas légers et qu'il commençait à faire trop chaud pour ses pyjamas velours. Mais sachant que LMV taille assez grand et que mon petit bonhomme n'est pas un géant, j'ai pas mal tâtonné pour la taille. J'ai opté pour du 9 mois (sachant que Marin a bientôt 16 mois !), car la taille associée au 9 mois est de 74 cm, ce que mesure Marin. J'ai tout de même rallongé de 2 cm aux bras et aux jambes. Au final, j'ai vu un peu juste : la combinaison lui va bien, mais il n'y a rien de trop, et je pense qu'elle ne lui ira pas tout l'été. J'ai craqué un jersey de la même collection avec des baleines cette fois, je pense lui refaire ce pyjama en 18 mois, il sera parfait pour la fin de la saison.

grenouillère_tiger_lmv_micoton3

Et en situation :

grenouillère_tiger_lmv_micoton1

Patron : grenouillère Tiger, taille 9 mois, Maison Victor mars-avril 2017

Fournitures : Chutes de jersey noir Tissus Reine, Jersey Elvelyckan Design de chez Auguste et Pénélope.

 

 Turbulette douillette

turbulette_forêt_micoton3 turbulette_forêt_micoton2

Ceci n'est plus tellement de saison donc, mais une nouvelle turbulette a vu le jour à la fin de l'hiver, les précédentes commençant à être vraiment justes. Le cahier des charges était qu'elle soit bien chaude (autant dire qu'on ne va pas la ressortir de suite à présent..!), et surtout qu'elle ait une ouverture pour le passage du harnais de sécurité du siège auto : on voulait pouvoir dîner à l'extérieur, et revenir et glissant Marin de la voiture à son lit sans avoir à trop le réveiller et à le déshabiller/mettre en turbulette, etc.

L'ouverture n'a pas été simple a réaliser, la ouate étant assez épaisse, mais à force de fil à bâtir et de persévérance, le résultat est à peu près à la hauteur de mes espérances. Il s'agit d'une fente passepoilée qui, à l'usage, n'est pas aussi pratique que cela. Elle est un peu étroite (10 cm), et se retrouve vite sous les fesses de Marin quand on l'installe dans son siège auto, pas très pratique pour attraper le harnais. Pour une prochaine version, j'envisagerai un modèle avec des jambes plutôt. D'autant que Marin passe parfois ses pieds par l'ouverture au réveil de la sieste...

Au départ je voulais la faire sur le thème indien, mais pas de tissu concordant en stock, j'ai donc modifié mes plans, et utilisé des chutes d'un tissu Mickaël Miller que j'aime beaucoup, déjà utilisé ici. Le motif de l'arbre est brodé au point triple de la machine, et j'ai collé au thermocollant double-face quelques détails du tissu (et sans les surpiquer, ils tiennent très bien au lavage) :

turbulette_forêt_micoton1

Patron maison (turbulette 3-6 mois du commerce rallongée de 30 cm pour une taille 12-24 mois)

Fournitures : Chutes de tissu Michaël Miller, coton blanc (qui attrape horriblement toutes les peluches) Mondial Tissus,
coton bleu canard France-Duval-Stalla, 
doublure écrue Sacrés Coupons.

 

 

A bientôt pour un nouvel article orienté cousettes pour bébé ! Mais après, promis, ce sera de la couture pour moi (cousette presque finie d'ailleurs, qui n'attend plus qu'un ourlet, des boutonnières et des boutons) !

 

Posté par Mi-coton à 11:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
mardi 31 janvier 2017

Constance

doudou_écureuil_balle_préhension_Constance_micoton_1

Une petite Constance est venue agrandir la famille d'amis chers début décembre, l'occasion de lui offrir quelques cousettes. La maman avait une commande bien précise : une balle de préhension... Le temps nécessaire à sa confection m'a poussée à ne pas m'y prendre à la dernière minute (pour une fois), surtout quand on connait les créneaux de temps libre dont je dispose!

Et il y a quelques temps, j'avais repéré chez Sophie un doudou écureuil trop craquant. Coup de chance, une amie avait le livre, et m'a proposé, par hasard, de me prêter un des patrons. J'ai sauté sur l'occasion pour lui demander celui de cette petite peluche, et une fois n'est pas coutume, j'ai aussitôt acheté les fournitures pour le réaliser. Le petit cadeau de bienvenue de Constance a donc été complété par Squirry, de son petit nom!

 

balle_préhension_Constance_micoton_2

Pas tellement de mystères pour la balle de préhension (déjà réalisée ici et ), seulement du temps et encore du temps! Déjà, choisir les tissus n'est pas mon point fort (indécise, moi?!). Mon point de départ a été le coupon à grosses fleurs qui vient du mariage des parents de cette petite fille. J'en ai fait un « accent-coussinet » en clin d'oeil à leur mariage et à notre rôle de témoins respectifs des mariés. Et je ne voulais pas de rose, me disant qu'elle en aurait bien assez . Les autres coupons sont donc : du gris on ne peut plus basique, et un coupon à petites fleurs jaunes et grises Atelier Brunette.

Fournitures : Tissu fleuri Atelier brunette et coton gris du stock.

 

doudou_écureuil_Constance_micoton_1

Et j'ai adoré coudre l'écureuil (beaucoup moins les peluches partout par contre!) : un projet couture qui change, et qui fait connaître d'autres types de fournitures, comme les « yeux sécurité » par exemple. J'ai trouvé les différents tissus chez Ecolaines, Self Tissus et Myrtille (à Rennes). Je voulais au départ commander les fournitures sur « Ma Petite Mercerie », surtout pour la fourrure recommandée pour la queue, mais ils n'avaient plus les yeux qu'il fallait, et je n'avais pas très envie de payer des frais de port pour quelques centimètres de tissu... Du coup la fourrure est sans doute un peu moins douce que celle préconisée, tant pis. 

Patron : Squirry l'écureuil, Livre « Peluches et doudous à coudre - 2de édition »

Fournitures : Tissu doudou Self Tissus, fourrure Tissus Myrtille, yeux sécurité et suédine Ecolaines.

 

 

A bientôt! Mais la prochaine fois, je ne sais pas quand ce sera, car je n'ai rien de spécial sur le feu en ce moment, à part un peu de patronnage... Il y a plusieurs autres bébés prévus dans notre entourage, donc attendez-vous à voir d'autres cadeaux de naissance par ici, mais je ne désespère pas de me coudre quelque chose bientôt... Une robe d'inspiration Comptoir des Cotonniers par exemple... Je dis ça, je ne dis rien ☺!

 

Posté par Mi-coton à 17:39 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,