Les créations de Micoton.

Ou comment occuper son temps libre.

lundi 24 novembre 2014

Salon Créations et Savoir-Faire 2014 ✄ Bilan

CSF_2014_butin

Chaque année se tient à Paris un grand salon des loisirs créatifs : Créations et Savoir-Faire.

Jusqu'à présent, je n'avais jamais pris le temps d'y aller. Trop de monde, trop de tentations, ... La foule, ce n'est pas ma tasse de thé, et mon stock de matières premières n'est vraiment pas à plaindre. C'était sans compter cette année sur un week-end où Monsieur était en vadrouille : pile le week-end du salon, rendez-vous compte ! L'occasion était trop belle pour ne pas se laisser tenter et aller découvrir ce salon qui met toute la blogosphère en effervescence.

Pour rentabiliser au maximum ma journée, et ne pas m'éparpiller en voulant tout voir, sans but précis, et en ayant des regrets une fois rentrée à la maison, je me suis concocté une petite liste des stands à ne pas louper (créatrices de patrons, tissus, mais aussi cartonnage, bijoux, etc).

Je m'étais autorisé à ramener certains patrons PaulineAlice et AimeCommeMarie qui me faisaient envie depuis longtemps:
- veste Ninot et blouse Carme
- chemises AimeCommeMister et AimeCommeMythique

Je n'ai encore rien cousu de ces deux créatrices, il ne me reste donc plus qu'à me mettre au travail!
Les deux chemises sont assez classiques, mais d'une part, pour le boulot, l'extravagance n'est pas vraiment requise, et d'autre part Monsieur étant d'un gabarit assez peu étoffé, et la chemise homme de Marie réputée pour aller à ce type de morphologie, je ne pouvais pas passer à côté. Et oui, après le pantalon, la garde-robe de Monsieur ne demande qu'à se compléter d'une chemise faite main (bon, elle n'est pas encore cousue la chemise, hein)!
Et les patrons de PaulineAlice remportent un net suffrage sur la toile, et les nombreuses versions de Carme que j'ai pu observer sur la toile, dont celle de Moun, qui m'a particulièrement tapé dans l'oeil, m'ont convaincue.

Mais j'ai aussi pu constater que je n'ai aucune parole. Les patrons Deer&Doe, que l'on ne présente plus, me séduisent beaucoup, mais, petit 1, je commence à en avoir une petite collection, et petit 2, le buste et les épaules sont systématiquement à ajuster, ce qui est une opération assez fastidieuse, et me fait à chaque fois douter. Je m'étais donc interdit de craquer, sauf peut-être plus tard, et pour un patron de "bas", pour voir si cette partie-là de mon corps correspond plus aux standards Deer&Doe ;-) Que des paroles en l'air donc, puisque, sans que je sache vraiment comment, deux jolis patrons de hauts ont atterri parmi mes achats... Je le savais pourtant, que je n'aurais pas dû approcher ce stand, trop joli au demeurant, à l'image de la créatrice!

J'ai adoré flâner dans les rayons concernant le scrapbooking, voir des démonstrations de techniques toutes plus inspirantes les unes que les autres, voir toutes ces jolies matières premières qui attiraient les doigts curieux des (trop) nombreuses bricoleuses (j'aurais bien aimé mettre cette phrase au masculin, mais vraiment, les hommes étaient loin d'être en majorité). 

J'ai également pu admirer les jolis tissus des Trouvailles d'Amandine, d'Anna Ka Bazaar, de France Duval Stalla, des Tissus Anglais, etc... Le stand d'Henry&Henriette a failli me faire craquer (mais trop c'est trop), les jolis boutons en bois de Liliana Mohair m'ont laissée admirative, et ceux de Lin et l'Autre aussi, un stand de tampons encreurs où le créateur découpait le prénom en bois sous les yeux ébahis de l'enfant m'a laissée pantoise... et j'en passe...

Un mois avant Noël (quoi? seulement un mois? Mais je ne suis pas du tout prête..!) , ce n'était pas très raisonnable de craquer. Je me suis néanmoins tout de même fait plaisir avec quelques coupons de Madame Maman... tous les trois dans les mêmes tons, la créatrice a bien rit et m'en a proposé un quatrième qui allait parfaitement avec ceux pour lesquels j'avais déjà flanché, la fourbe (j'ai su résister tout de même, ouf)! Avant que vous ne vous disiez que je ne sais plus compter, ou que mes yeux me font défaut, le quatrième coupon sur la photo est du lin irisé, dégotté sur le stand de Motif Personnel.

Et quelques autres babioles, il fallait bien rentabiliser l'entrée du salon, non?!

Et puis j'ai repensé au film Hors de prix, et en particulier au moment où Gad Elmaleh appelle son banquier :

« Oui, bonsoir M. Molluquet, c'est M. Simon. Si pouviez effectuer un virement d'une partie de mon compte EVI sur mon compte courant, heu, de tout mon compte EVI même, dès demain matin, ça me rendrait service.
[...] Non, non, on ne m'a pas volé ma carte bleue. Ah bon? tant que ça? Ben écoutez, vous n'avez qu'à transférer mon PEL sur mon compte courant. Ah? Et mon PEP? et mon PEA? Ah. Et bien allez-y, c'est pas grave. Euh, dite-moi, le CEL, j'ai le droit? Ah, et bien lui aussi. Il y a combien dessus? Ah, j'aurais dis plus! »

 Et là, je me suis dit, bizarrement, qu'il était temps de rentrer...!

 

En résumé, ce fut une journée riche en nombre de pas (!), en densité humaine (! bis), mais aussi en découvertes de petites boutiques de tissus que je ne connaissais pas, en rencontre de créatrices (pas de blogueuses par contre, mais peut-être une prochaine fois?). Je ne regrette pas d'être allée y faire un tour, c'était à faire.
J'aurais bien aimé vous dire que non, que j'y suis allée une fois, et que je n'y retournerai pas l'an prochain, mais comment dire... Ce salon est vraiment fantastique, c'est formidable de voir les créatrices des patrons que l'on apprécie sur le net dans « la vraie vie »! Et quel choix de matière première invraisemblable... La tentation était grande de ramener beaucoup plus de tissus et matériel que ce dont j'avais besoin (mais j'ai à peu près résisté, hourra!). Ces petites miniatures là, je pourrais en ramener quelques-unes, allez juste quelques-unes... Oh, et du matériel pour faire des jolis origamis! Et là, des stands de cuisine créative... Bon, je dois vous avouer que cette partie du salon a été vite expédiée, mes pieds (et mon porte-monnaie) n'en pouvaient plus!
Et pour celles que les ateliers créatifs intéressent, il y a un choix impressionnant en la matière : tricot, broderie, créations de cartes pour Noël, de calendriers de l'Avent, etc.

Donc je crois, en toute honnêteté, que si j'en ai l'occasion, j'y retournerai avec plaisir l'an prochain (voilà, c'est dit), mais par contre en semaine sans doute, car le samedi, ce n'est vraiment pas respirable. C'était la foire d'empoigne/cohue pour certains stands, malgré le fait que je sois arrivée dès l'ouverture. Disons que la première heure était relativement tranquille, et ensuite, il fallait vraiment se faufiler pour apercevoir quelque chose. 

 

Prochain salon, l'Aiguille en Fête ??!

Posté par Mi-coton à 09:00 - Petits mots [6] - Permalien [#]
Tags :

dimanche 23 novembre 2014

Le haut de Novembre

airelle 13

Quelques semaines ont passé depuis la dernière cousette pour moi. Il était temps d'y remédier, surtout que cette blouse est commencée depuis octobre. Mais que voulez-vous, mon rythme d'escargot associé à des week-ends assez chargés, et des cadeaux à offrir ont fait que je ne l'ai terminée qu'il y a deux semaines (déjà). Elle a d'ailleurs déjà été portée, mais le créneau pour faire les photos a tardé à se présenter.

Que dire sur cette cousette que, je pense, vous aurez reconnue, puisque l'ensemble de la blogosphère a eu le temps de s'en coudre au moins trois exemplaires depuis sa sortie ? Toujours un train de retard par ici... La blouse Airelle de Deer&Doe : une valeur sûre de la garde-robe en termes de compatibilité pour être portée au boulot comme le week-end.

airelle 9

Plusieurs mois que ce patron trône sur mon étagère. Je le prends, feuillète le livret, le repose, lorgne sur les réalisations des autres blogueuses, puis passe à autre chose, tout en gardant dans un coin de ma tête cette jolie blouse, qui serait pourtant idéale pour ma garde-robe de boulot. Difficile d'établir un ordre de priorité parmi tout ce que je voudrais faire, la liste est (trop) longue, les journées (beaucoup trop) courtes, et il faut dire que la procrastination est reine par ici... Mais ça y est, j'ai enfin mon Airelle, moi aussi!

J'avais craqué depuis longtemps sur les blouses cousues par Sandra avec le bas arrondi, et j'aime beaucoup de façon générale les formes "liquettes" qui donnent, je trouve, beaucoup de charme aux chemises. J'ai donc modifié le bas de la blouse sur le patron pour avoir ce rendu "liquette". Mais finalement, le tissu n'étant pas très fluide, je la préfère rentrée (ça valait le coup!)... Qu'en pensez-vous?

blouse airelle montage schéma

Comme d'habitude, et a fortiori pour les patrons Deer & Doe, dont le standard au niveau de la poitrine n'est, selon toute évidence, pas le mien, j'ai réalisé une toile. Sans surprise, il y avait un peu de tissu à enlever au niveau de buste, puis un ajustement d'épaules suite à cela afin de corriger le bâillement de l'encolure. La correction de la ligne d'épaule s'est faite au niveau de l'empiècement, au-dessus des fronces. Ceci m'a demandé pas mal de travail pour arriver à un joli résultat, puisqu'à la suite de cette correction, il m'a fallu adapter le col et la parementure à cette nouvelle forme d'encolure.

Après toutes ces modifications, j'étais un peu sceptique sur le rendu final du col, car la toile ne concernait que le dos et le devant de la blouse, sans les manches ni ledit col. Mais celui-ci s'est parfaitement adapté à l'encolure, j'étais surprise, et ravie! D'autant que c'était la première fois que je montais un col. Et pour finir avec les modifications, j'ai également rallongé les manches de 3cm.

airelle 8 

Et comme d'habitude, les explications sont top, surtout pour le montage du col. Et la présence d'un article spécifique à ce point sur le blog de Deer&Doe n'est pas étranger à ma réussite (oui je me lance des fleurs) il faut bien le dire.  

Petite aparté : je trouve ça chouette qu'Eléonore propose non seulement de très jolis patrons, dans l'air du temps, et en même temps un peu rétro, mais qu'en plus elle prenne le temps de faire vivre son blog en publiant régulièrement des trucs et astuces pour mener à bien la réalisation de ses patrons. C'est vraiment le point qui peut faire la différence auprès des couturières débutantes qui hésiteraient à se lancer pour coudre ces modèles.

airelle 1

Ooh, un petit chat qui se sent tout à coup très seul et vient se faire prendre en photo.. ! ❤

Concernant le tissu utilisé, au départ, j'avais beaucoup plus d'ambition : des imprimés fleuris, de la couleur... Forcément, en regardant chez les autres, on est tenté, ébloui, émerveillé... et on en oublie ce qui nous plaît, et surtout ce qui nous va vraiment, ce qui s'intègre parfaitement au reste de notre penderie... Dans un éclair de lucidité, je me suis raisonnée, et comme vous pouvez le constater, je n'ai finalement pas pris trop de risques par rapport au modèle de présentation, et je suis restée dans mes couleurs fétiches afin que cette blouse s'intègre parfaitement à ma garde-robe. Ce voile bleu-gris est un mélange de coton et de soie dégotté au marché de Houilles (Jolies bobines nous en avait chanté les louanges) il y a quelques mois (youpi, c'est donc le stock qui descend!). C'est est un régal de le porter, le tissu est d'une grande douceur, légèrement transparent, mais finalement, ça ne se voit pas, je ne l'ai donc pas doublé.

Et cette blouse est très confortable. Je la porte finalement rentrée dans mon pantalon, mais je me félicite tout de même d'avoir rallongé le dos et le devant, ça lui permet de bien rester en place, sans que le bas sorte de façon intempestive.

Bon, Monsieur trouve tout de même qu'elle fait, je cite, "écolière"... C'est dommage, je la trouve jolie pourtant, et tout à fait portable au bureau, qu'est-ce que vous en dites?

airelle 7

J'ai bien envie maintenant de me coudre une jupe taille haute pour aller avec, affaire à suivre...

 

Patron : Airelle de Deer & Doe

Fournitures : voile coton/soie du marché de Houilles, popeline noire Mondial Tissu (le même que celui de ma robe de Janvier, il est nul, il colle plein de pluches noires partout, et récupère toutes les pluche blanches qui croisent son chemin, je dirais même qu'il les attire... Je l'ai utilisé quand même car je ne m'en souvenais plus, et bizarrement ça m'est revenu une fois la blouse finie, grrr.

 

 

Et sinon, hier, je suis allée faire un tour au salon Créations & Savoir-faire : à demain pour en savoir plus..(suspense, suspense)! 

Posté par Mi-coton à 14:10 - Petites coutures - Petits mots [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 19 novembre 2014

Capucine et Cie...

balle_prehension_capucine_1

 Je vous avais parlé d'une vague de cadeaux de naissances précédemment : plusieurs petites filles sont nées cette année, et pour une fois, je ne suis pas si en retard que ça (enfin, pour 2 d'entre elles...).

J'avais remarqué il y a longtemps chez Eolune une jolie balle de préhension, et le tuto dormait bien sagement dans mes archives, en attendant un bébé à gâter.

Cette balle demande un peu de minutie et de patience, notamment parce qu'il y a de nombreuses coutures à la main à réaliser. Mais je suis ravie du résultat, je craque pour ces jolis coussinets dodus, et la réalisation s'est révélée très relaxante, je garde donc l'idée!

 

balle_prehension_capucine_2

 

Capucine a donc reçu cette balle, qui, selon ce que j'ai pu lire, peut s'offrir dès 4 mois, assortie de petits bavoirs à son nom. Et sur ma lancée, j'ai réalisé d'autres petits bavoirs pour deux cousines nées à la fin de l'été, à quelques semaines d'intervalle : Adèle et Chiara.

 

balle_prehension_capucine_4

 

J'ai utilisé un patron issu des Intemporels pour Bébés, mais en reportant une taille intermédiaire, car la petite me paraissait minuscule, et la plus grande, eh bien, un peu grande...

J'ai pu étrenner les alphabets de ma machine à coudre avec lesquels je me suis bien amusée, elle est vraiment fantastique. Le point de bourdon employé pour appliquer les prénoms est très régulier, et même en augmentant la densité du point, pas de bourrage de fil à signaler. Des cousettes reposantes, sans énervement, c'est important de le souligner..!

 

bavoirs_IPBB_capucine_2

 

Certains tissus enfantins viennent de chez Ecolaines, lors d'une virée qui commence à dater. D'autres sont de Michaël Miller (ceux avec les ratons laveurs, les daims, les champignons, etc), trouvés au hasard de mes pérégrinations sur le net.

Et pour les petites étiquettes à mon nom, j'ai utilisé un petit coupon représentant les sigles de lavage que l'on trouve sur les étiquettes de vêtement du commerce, trouvé chez Henry & Henriette, jolie boutique de Nantes regorgeant de belles choses.

 

bavoirs_IPBB_capucine_1

 

 Pour la réalisation, je n'ai pas rencontré de difficulté particulière, j'ai réalisé les 6 bavoirs en un week-end (Monsieur s'est même amusé à calculer la rentabilité de l'opération..!), avec l'endroit en tissu éponge, le verso en coton coloré, et un rappel avec le prénom sur le devant. Des petites étiquettes et rubans sont ajoutés pour égayer le tout, ainsi que de jolies pressions Kam assorties pour la fermeture. Pour le bavoir à coccinelles, les pressions ont même une gravure de coccinelle!

Le tout étant déjà en stock, le défi était de trouver des chutes de coton assorties pour faire les étiquettes. Défi relevé, mais ces petites cousettes n'ont pas tellement fait diminuer ledit stock...

 

bavoirs_IPBB_capucine_3_verso

Patron : Intemporels pour Bébés, entre les 2 tailles proposées (environ 6 mois donc)

Fournitures : Ecolaines, internet pour les tissus Michaël Miller et les pressions Kam (je ne me souviens plus sur quel site), Henry & Henriette, stock pour le reste.

 

 

A bientôt pour de la couture, cette fois-ci pour moi ! Elle est finie, il ne reste plus que les photos à prendre, c'est à chaque fois ce qui me prend le plus de temps...

Et puis samedi, direction le Salon Créations & Savoir-Faire à Paris porte de Versailles. Je n'y suis jamais allée, je saute sur l'occasion cette année, Monsieur n'étant pas là (Week-end marathon couture en perspective!). Et puis j'aimerais quand même bien y mettre les pieds avant que l'on ne se décide à rentrer en Bretagne..!
Vous y allez vous?

Posté par Mi-coton à 12:00 - Petites coutures - Petits mots [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

jeudi 30 octobre 2014

Couture : Que ramener des Etats-Unis ?

 patrons_magazines_usa

Après une pause bienvenue et magnifique, nous sommes de retour (depuis déjà quelques semaines) dans la grisaille parisienne (oups, cet article est commencé depuis un - loooonng - moment, la parenthèse ensoleillée du week-end passé n'y figure pas!). Heureusement, la jolie saison de l'automne est là pour nous remonter le moral avec ses belles couleurs - et aussi une nouvelle qui nous réchauffe le coeur mais je fais durer le suspense ...

Nous avons profité cette année d'une escapade du côté des parcs nationaux de l'Ouest américain : des espaces immenses, la nature à perte de vue, des animaux sauvages, des kilomètres de route interminables, des camions / campings-cars /4x4 é-nor-mes, des assiettes au moins aussi énormes ^^... Difficile de tout résumer en une phrase...

 

Comment? Quel est le rapport avec la couture? 

 

Bien évidemment, nous nous sommes ramené quelques souvenirs... 

J'ai été surprise / émerveillée dans une grande surface (oui oui) de trouver ... du tissu, mais également des présentoirs de patrons NewLook, Simplicty et autres... Le rêve. Si l'on pouvait avoir cette chance par chez nous... J'ai été raisonnable, me contentant de 2 patrons NewLook (à moins de 3$, je ne pouvais décemment pas les laisser).

Et plus tard, on est tombé sur un Jo-Ann, un peu l'équivalent du rayon loisirs créatifs de Cultura, mais en version XXL (comme tout là-bas, d'ailleurs^^)! Beaucoup de choses concernant le scrapbooking, mais également plusieurs rayons de tissu (je n'ai pas craqué, le poids des valises nous limitait un peu tout de même..), et plusieurs tiroirs remplis de patrons NewLook, Simplicity, McCall's, Vogues, Butterick... Je ne savais plus où donner de la tête. Et grâce à un heureux hasard, je suis tombée le jour où plusieurs marques étaient en soldes, dont tous les patrons Vogue qui étaient à moins de 5$. C'était un signe, non ? Autant vous dire que vu le prix d'origine des patrons (dans les 20 à 30$), ça valait le coup. Et les patrons "vintages" étaient aussi concernés, joie!

Avant de partir, je m'étais fait une petite liste de magazines à rapporter.

Les magazines de scrapbooking foisonnent là-bas, je ne les ai pas compté mais il y en avait facilement trois quatre fois plus que chez nous.
Pour les magazines de couture, le choix était plus restreint, bien que deux fois plus important qu'en France. Le classique Burda chez nous existe aussi là-bas, mais il ne doit sortir qu'une fois par saison. Celui que j'ai pu feuilleter était d'un format plus épais, et rassemblait certains modèles de ceux sortis entre juin et août par ici. Pas beaucoup de magazines avec des patrons inclus, cela m'a un peu étonnée. Je n'ai trouvé que le MyImage qui était vendu sous blister, donc impossible à feuilleter avant achat. Certains proposent des patrons qu'il faut reproduire à l'échelle, pas très pratique, ni précis, et sans doute des patrons en téléchargement, mais je n'ai pas poussé plus loin. Et d'autres magazines proposaient d'acheter en plus les patrons, et vu le prix du magazine, franchement, j'ai trouvé ça exagéré. Les deux autres magazines que j'ai choisi de ramener (à mon grand désespoir, il fallait faire un choix..), Altered Couture et Threads, sont très intéressants bien que ne proposant pas de patrons.

Je vous propose de passer ces trois magazines en revue. Si vous avez l'occasion  d'aller là-bas, vous saurez quoi ramener (ou pas)!

 

mosaïque_magazines_couture_usa

 

-  MyImage :

18 patrons sont annoncés sur la couverture. Dans les faits, ce sont 14 patrons, leurs déclinaisons, et quelques accessoires.

Les explications sont en 4 langues, Anglais bien-sûr, Allemand, Néerlandais, et Français! Les patrons sont imprimés à taille réelle sur du papier légèrement glacé, très agréable à manipuler, et un peu moins fragile que celui utilisé dans les Burda. Les modèles sont assez modernes, mais pour les tissus utilisés, j'émets quelques réserves (je vous ai épargné les pires)...

mosaïque _my_image

 

-  Threads :

Ce magazine propose des conseils de couture, des trucs & astuces envoyés par les lecteurs, des leçons de couture très détaillées et illustrées, et des articles couture, mode, des tests de patrons Vogue, Colette Pattern, McCall's, etc...

A titre d'exemple, celui que j'ai ramené propose une leçon détaillée pour les différents cols et boutonnières de chemise, pour la couture d'une jupe en tissu doublé de dentelle, pour les cols de vestes de tailleurs (avec détails sur l'entoilage à la main), la fabrication de galons, un pas-à-pas pour adapter un patron de pantalon à ses mesures, et plein d'autres rubriques aussi intéressantes les unes que les autres. Il s'agit d'un magazine vraiment complet, mon seul regret étant qu'il ne propose pas de patron à proprement parler.

mosaïque_threads

 

-  Altered Couture :

Celui-ci propose des idées de customisation de vêtements existants. Ce n'est pas réellement quelque chose que j'ai l'habitude de faire. Je garde quantité de vêtements qui ne vont plus dans l'espoir de les transformer, mais soyons honnêtes, il est plus tentant de commencer quelque chose d'entièrement nouveau (enfin pour ma part)(Quoique l'émission Cousu Main, malgré son côté "Coudre quelque chose en 3h, customiser un vêtement en 1h30", m'a donné envie de me pencher sur la question, notamment sur la récupération/transformation des chemises).

Mais j'ai trouvé les photos vraiment belles, et les idées sortant de l'ordinaire. Il peut aussi donner des idées pour s'approprier un patron et en faire quelque chose de vraiment unique. Je pense en particulier aux patrons très en vogue sur la blogosphère, et que l'on a envie de tester, mais sans pour autant avoir le même résultat que les autres blogueuses.

 mosaïque_altered_couture

 

Pour finir, un séjour vraiment magnifique, qui nous a fait découvrir une partie des Etats-Unis grandiose, des gens très sympathiques, serviables, qui n'hésitent pas à vous aider, vous conseiller, même si vous n'avez rien demandé. La nature à cette période de l'année est vraiment très belle, d'autant plus dans les parcs, où elle est très protégée.
Et quand en plus la couture s'en mêle, et que je peux ramener des souvenirs qui s'y rapportent, la réussite du voyage est assurée !

 

 ❈

 

Et enfin, je n'en avais parlé ici, mais au mois de septembre de l'année dernière, nous avions perdu notre chat.
Après l'avoir cherché pendant de longues semaines sans succès, quelle ne fut pas notre surprise de le retrouver cette année, à notre retour de vacances...!!  Je ne vous raconte pas la joie à laquelle nous goûtons d'avoir retrouvé notre chat... C'est un régal de le voir inchangé après tout ce temps loin de nous et de son chez-lui, retrouvant ses petits endroits préférés, et ses petites manies, comme s'il n'était jamais parti... ♥♥♥

Zorro_1

Posté par Mi-coton à 12:00 - Petits mots [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

vendredi 5 septembre 2014

Dans ma valise...

haut mutine dos 1

...il y a le petit haut d'hier, souvenez-vous.

Mais il y a également le dos-nu Aime comme Mutine, patron sorti l'année dernière déjà.
En fait je triche un peu, car ce haut est cousu depuis plus d'un an. Mais je l'avais terminé juste avant de partir en vacances, et au retour, mi-septembre, le temps n'était plus vraiment aux tops et autres dos-nus...

haut mutine dos 3

Alors que pour beaucoup la rentrée est amorcée, pour nous, les vacances commencent demain, oui oui oui! Nous espérons avoir du beau temps, en tout cas la première semaine, c'est donc l'occasion de ressortir ce dos-nu pour le glisser dans la valise.

Pour la réalisation, rien de bien compliqué là encore, puisque ce modèle est en taille unique. Mais qui dit taille unique, dit prudence! Effectivement, à l'essayage, il s'avère beaucoup trop ample, et fait des plis disgracieux un peu partout. Avant de couper dans mon joli tissu, j'avais pourtant fait une toile - Liberty oblige -, mais dans un tissu très fin, donc les plis ne me paraissaient pas si gênants (autant dire que la toile n'a pas été très utile sur ce coup-là...).

haut mutine devant 4

J'ai repris tout ça par une sorte de pince sur toute la hauteur du haut, avec une base de 5 cm. Mais c'est une méthode de "moins j'en fait, mieux je me porte", et si c'était à refaire, j'enlèverais je pense un rectangle au lieu de ce triangle, afin de supprimer le surplus de tissu au niveau de la poitrine. Je pourrais d'ailleurs faire la modification sur ce haut, mais ça oblige à découdre la petite coulisse du haut, et je ne suis pas sûre qu'avec une couture transversale, le lien passe encore dedans...

haut mutine devant 5

Un haut néanmoins très mignon, et confortable quand il fait chaud, déjà apprécié l'année dernière, et pourquoi pas à refaire, mais avec une réduction de la largeur du devant. Je vous passe la confection fastidieuse des kilomètres de liens pour le nouer, mais à part cette étape, le reste de la réalisation est vraiment simple et rapide.

Merci à Aime comme Marie puisque ce patron est disponible gratuitement sur son site!

haut mutine devant 3

T 

Patron : Mutine, de Aime comme Marie

Fournitures : coton à pois Sacrés Coupons, Liberty Reiko gris de la réserve

 

Deux articles en si peu de temps ?! Ne vous habituez pas trop ;-)

Sur ce, je vous laisse, les vacances tant attendues m'appellent ...! 
A bientôt pour une prochaine cousette, un peu plus élaborée cette fois. Et puis les bébés pleuvent en ce moment, quelque chose me dit qu'il y aura une vague de cadeaux de naissance par ici.. !

Posté par Mi-coton à 12:00 - Petites coutures - Petits mots [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


jeudi 4 septembre 2014

Le haut d'Août

haut 131_devant1

Il manquait un petit haut à bretelles dans ma garde-robe, en prévision des vacances prochaines (qui arrivent à la fin de la semaine, youpi!).

Au fil du temps, les Burda et autres patrons s'accumulent dans ma "patronthèque" (pour mon plus grand plaisir!). Après un tri de celle-ci (quelle joie de redécouvrir tel ou tel modèle, de se dire qu'il faut absolument que je fasse telle ou telle robe, et puis ce petit haut là, ou tiens, ce pantalon...!), et une sélection de plusieurs modèles possibles, j'ai jeté mon dévolu sur ce patron : 

shema et débardeur 131

Bon, pas vraiment besoin de vous écrire des tartines sur ce projet! J'ai tout de même fait une toile, histoire de voir comment il tombait (on comprend pourquoi je mets  des heures à faire un petit haut de rien du tout..!), et le patron a donc été un peu revu, car il était un peu trop étroit au niveau des hanches. J'ai également ajouté des pinces au dos pour recintrer légèrement le tout, tout en prenant garde à toujours pouvoir l'enfiler sans avoir à rajouter une fermeture éclair!

Pas de la très grande couture en soi, pas de quoi apprendre grand-chose niveau technique, j'en ai donc profité pour faire toutes les coutures avec la technique des coutures anglaises, qui rend vraiment très propre (bon, il n'y en a pas 36 non plus : les 2 côtés, et la jonction entre le haut et le bas).

haut 131_devant6

L'intérêt de cette cousette était également de faire diminuer (un peu) mon stock de tissu. Celui du haut a déjà été utilisé à de multiples reprises (trousses, etc), il s'agit d'une popeline de coton gris-bleu, et celui du bas est un joli coupon de coton fleuri venant de chez Papa Pique et Maman Coud, tout doux.

haut 131_dos 3

Et, attention, grosse initiative, ce petit haut étant assez simple, j'ai tenté une petite touche personnelle en ajoutant un "v" dans le dos. Oui oui, je vous assure, il y est! Inspirée par les jolies créations de Grain de Maïs, cette petite découpe en forme de triangle sur la fameuse jupe Perle de Nacre me plaisait bien. Mais à ne pas vouloir prendre trop de risques, celle-ci est tellement ridiculement petite que la discrétion est assurée...

haut 131_détail v

haut 131_devant5

T

Patron : Burda Juin 2012, modèle 131 - taille 34

Fournitures : popeline Mondial Tissus, coton fleuri Papa Pique et Maman Coud

 

Ce petit haut remplit son office, mais ce ne sera pas mon coup de coeur de l'année non plus. Je pense qu'il sera porté (pour les maigres semaines d'été qu'il nous reste), et a d'ailleurs déjà sa place dans ma valise. Mais il n'est pas très seyant, je trouve que les pièces ajustées à la taille me vont mieux.

En bref, le patron du petit haut parfait à décliner à l'envie n'est pas encore déniché, affaire à suivre donc..!

Posté par Mi-coton à 14:00 - Petites coutures - Petits mots [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

mercredi 6 août 2014

Le haut de Juillet

haut_new_look_6808_1

Ce coupon de viscose m'a tout de suite fait penser à un joli haut cousu par Moun sur lequel j'avais craqué. Il y a longtemps que j'avais ce patron dans ma collection, il n'y avait plus qu'à s'y atteler.

La couture permet de faire de jolies robes pour des occasions spéciales, mais la vie n'est pas qu'une succession de mariages, soirées et autres bals masqués...! Il faut parfois travailler, et quoi de plus gratifiant que de pouvoir porter ses cousettes dans la vie de tous les jours?! Cependant, on ne demande pas la même chose d'une tenue à porter occasionnellement d'un vêtement à  porter pour tous les jours. Le confort est important, et la viscose est un tissu qui convient à mon sens tout à fait aux vêtements de tous les jours. Légère et fluide, elle est confortable et donne une jolie silhouette dans des vêtements peu ajustés.

haut_new_look_6808_4

Passons au patron en lui-même. 

Et au passage, on change de cadre pour les photos, mais je n'en suis pas convaincue... Vous préférez peut-être la collection de théières? Ou il faut que je trouve un autre studio photo dans l'appartement, histoire de varier un peu, mais ce n'est pas évident... Des photos en extérieur, humm, je n'ose pas imposer à Monsieur mes exigences exigeantes, et les passants risquent de me regarder d'un drôle d'air avec mon trépied, ma télécommande, et mes poses tout à fait naturelles..!

haut_new_look_6808_3

Suite à la comparaison de mes mensurations avec le tableau des tailles NewLook, j'ai choisi la taille 10, mais j'ai dû reprendre un surplus de tissu au niveau du creux du dos (-4 cm), et j'ai également réalisé un ajustement au niveau de la poitrine (-3 cm) en mixant plusieurs méthodes (je n'ai pas trouvé de tuto clair pour le cas des vêtements comportant à la fois une pince poitrine et une pince de taille).

J'ai donc fait une toile en prévision de ces ajustements, ce qui m'a permis de retracer les pièces du patron à mes mesures, pour une prochaine fois, et surtout de ne pas gâcher de tissu, ni d'avoir des doutes pendant le montage. Autant la toile a pris un peu de temps (quoique, j'ai juste réalisé le corps, sans les manches ni le col) entre les essayages et reprises ici et là, autant la couture du haut final s'est réalisée assez rapidement, puisque les essayages intermédiaires n'étaient plus nécessaires.

Je dirais qu'un week-end m'a suffit (sans non plus ne faire que ça : avec un beau soleil, on ne peut pas rester enfermé toute la journée à avaler des kilomètres de point droit!), plus quelques moments en soirée par-ci par-là pour les manches et les finitions. En soi un record pour mon rythme habituel d'escargot.

Les explications sont relativements claires, avec de nombreux schémas, pas de difficultés au montage du vêtement. Mais il ne faut pas se perdre parmi les 6 variations proposées autour d'un même patron. Après avoir décalqué consciensieusement les trouze mille pièces du modèle E en se battant avec le papier de soie, après avoir rangé bien soigneusement les 3 planches du patron pour éviter les faux-plis, se rendre compte que l'on voulait en réalité réaliser le modèle C n'a pas de prix... Re-déplier les planches, trouver les bonnes pièces en vérifiant et re-revérifiant plusieurs fois que l'on ne s'est pas trompé dans le modèle à décalquer, quel bonheur..! 

haut_new_look_6808_5

Au tour de la viscose de faire des siennes à présent... Le tissu offre un joli tombé, un toucher soyeux, et un confort agréable, mais cela se mérite! Tenter de réaliser un beau pli pour disposer ses pièces de patron, épingler en gardant le tissu le plus droit possible sans qu'il glisse, tout un programme! Je vais vous donner une astuce glanée je ne sais plus où pour rendre moins pénible la tâche face aux tissus glissants et fluides : étaler le tissu sur de la moquette et non sur une table ou du parquet vous simplifiera grandement l'existence! De même, vive le cutter rotatif et la planche de découpe pour soulever le moins possible le tissu et éviter au maximum la déformation des pièces.

Et dire que j'ai craqué récemment sur de la soie chez Mondial Tissus, quelle partie de plaisir ce sera quand viendra le moment de couper dedans, je m'en réjouis d'avance...

Quant à la finition du col, celle de Moun m'a bien plu, j'ai donc utilisé la méthode du faux-passepoil, avec un biais bleu marine plié en deux, et deux boutons superposés viennent l'habiller sur le côté. 

 détail_haut_new_look_6808

T

Patron : NewLook 6808, taille 10

Fournitures : Viscose à pois Eurotissus, biais Modes & Travaux,  boutons du stock

Posté par Mi-coton à 22:31 - Petites coutures - Petits mots [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 6 juillet 2014

Champêtre-rétro-guinguette...

 robe_Lotus_guingette_1

Tel était le thème d'un joli mariage mi-juin.

Qui dit mariage, dit une chouette occasion pour se coudre une robe! Et le thème tombait à point nommé, puisque j'avais repéré un joli coton bleu marine à pois blanc chez Eurotissus, parfait pour une cousette rétro-guinguette!

Au fil de mes pérégrinations sur le net, j'avais flashé sur le patron "Lotus dress" d'Amy Butler il y a bien longtemps, grâce à une jolie réalisation du Tricomonde de Sophie, et l'occasion me semblait idéale pour le tester.

Manque de chance, ce patron semblait en rupture de stock partout. Je commençais à désespérer (pas question de changer mes plans, c'était ce modèle ou rien!), quand une Needlenaute m'a proposé de l'échanger contre un patron de ma collection, le temps de réaliser nos cousettes respectives, super idée ! 

robe_Lotus_guinguette_3

Un chouette patron, mais alors, une plaie à décalquer : la planche est en papier de soie hyper fin et fragile, et marque les plis très facilement, ça change des patrons Deer & Doe qui sont imprimés sur du papier épais. Et je dirais que même une planche Burda, avec pourtant d'innombrables pièces surperposées, est plus facile à recopier, c'est dire..!! Indépendament de cela, les explications sont très détaillées, limpides à suivre, et le fait qu'elles soient en anglais n'ajoute pas tellement de difficulté, puisqu'il y a de nombreux schémas clairs tout au long des étapes. 

robe_Lotus_guinguette_5

J'ai fait une toile pour éviter de gâcher mon beau tissu, et bien m'en a pris, car j'ai dû retravailler un peu les découpes princesses sur le devant, pour les recintrer légèrement (- 2 cm dans le creux de la taille). J'ai également rallongé les pinces dos d'une bonne dizaine de centimètres, et je les ai élargies d'1 cm chacune, en fonction du surplus de tissu au niveau du creux du dos. J'ai également rallongé le biais de finition des manches d'environ 1,5 cm (sans modifier la manche en elle-même) car je déteste avoir les bras trop serrés.

Le patron propose deux longueurs : une "robe" et une "tunique". Mais la longueur "robe", c'est vraiment "robe longue". Allez d'ailleurs voir la jolie version de My Daruma. J'ai préféré la longueur tunique, à laquelle j'ai ajouté 5 cm pour l'ourlet, histoire qu'elle arrive juste au-dessus des genoux.

robe_Lotus_guinguette_4

Une doublure est normalement prévue pour la robe, mais je me suis contentée d'une parementure. Le patron prévoit également un modèle "Cami" en plus de la tunique et de la robe. Il s'agit du même modèle, mais format blouse, et avec une patte de boutonnage dans le dos (à tenter pour plus tard d'ailleurs, les pièces sont déjà décalquées!). Ce modèle-ci est prévu pour avoir une parementure et non une doublure, j'ai donc utilisé les pièces de la parementure pour ma robe, en les adaptant au dos de la robe, étant donné qu'elle n'a pas de patte de boutonnage, mais une fermeture invisible.

En parlant de fermeture invisible, j'ai utilisé un pied spécial compatible avec ma nouvelle machine, et je dois dire que c'était presque un plaisir de la poser, tellement ça allait tout seul! Je ne regrette pas le pied universel que j'avais acheté pour mon ancienne machine. Pas de découd-vite à sortir, pas d'énervement...

robe_Lotus_guinguette_dos

Pour finir, la version de Sophie, et d'ailleurs celle d'Amy Butler également, propose un tissu contrastant pour les empiècements d'épaules. L'idée me plaisait bien pour réveiller un peu ce bleu marine. J'ai choisi après un loooong moment de réflexion un coupon de liberty Reiko rouge, merci à Monsieur pour ses conseils avisés en termes d'assortiments ;-)

robe_Lotus_guinguette_fin

T

Patron : Lotus dress d'Amy Butler, taille XS

Tissu : Eurotissus,  tout petit coupon de baptiste France Duval-Stalla pour la parementure, stock personnel pour le liberty.

Posté par Mi-coton à 23:27 - Petites coutures - Petits mots [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

dimanche 4 mai 2014

Avril : le pantalon de Monsieur

pantalon homme gabardine porté 2

Tout a commencé avec cette discussion sur Thread&Needles .  
Le jeans français, après le slip français*, pourquoi pas?! Le concept a tout pour séduire, et le prix des jeans 1083 n'est pas excessif comparé au marché (je pense à une marque bien connue notamment). Et comme si cela n'était pas suffisant, ils proposent même les patrons de leurs modèles gratuitement! Ils commercialiseront d'ailleurs bientôt un "kit 0 km" avec le patron et les fournitures pour réaliser son jeans soi-même.

Coudre un pantalon me trottait dans la tête depuis un moment, d'où le pyjama le mois précédent, afin de tester une version moins périlleuse. Pourquoi pas un pantalon pour Monsieur, style jeans, lui qui n'affectionne pas particulièrement les magasins...

Et hasard des choses, ou coïncidence, Thread&Needles lance un concours de couture pour les hommes le mois dernier! Il n'en faut pas plus pour me motiver. 
C'était l'occasion rêvée pour tester le patron.

Une virée à Nantes bien agréable, m'a permis qui plus est de trouver le tissu adéquat, une gabardine de coton gris-bleu toute douce, avec un  peu d'élasthanne pour le confort, il ne restait plus qu'à se lancer!

pantalon homme gabardine porté 4

Bon, je dois dire que ce ne fut pas de tout repos. Le patron est disponible sur le site, mais sans les indications de montage (juste quelques informations sur l'emplacement des rivets et des surpiqûres). Je voulais que ce pantalon ressemble dans sa construction aux "vrais" jeans, avec les surpiqûres un peu partout, notamment sur les coutures intérieures des jambes. J'ai écumé les forums, T&N surtout d'ailleurs, et il était conseillé de suivre les explications du jean Jalie. Le Burda Mars 2014 propose également un workshop du "five pockets", mais les coutures intérieures ne sont pas surpiquées.

Difficulté supplémentaire : il s'agit d'une braguette à boutons. On trouve un peu partout des tutos divers et variés pour les braguettes classiques à fermeture éclair, mais pour ce modèle-là, impossible de trouver quoi que ce soit (même dans ma bible Burda**, c'est dire!).

détail pantalon homme gabardine1

Et en recopiant le patron, impossible de trouver la pièce 5 (sur 15 pièces au total) : j'ai envoyé un mail aux créateurs afin de savoir ce qu'il en était. Ils m'ont bien envoyé un mail la semaine dernière, mais pas de réponse à ma question, et de toute façon le pantalon était déjà cousu. Le "kit 0 km" devrait être apparemment disponible fin mais.

L'observation scrupuleuse d'un pantalon du commerce avec ce type de fermeture s'est révélée assez efficace, et après deux toiles (oups!), la technique était à peu près intégrée. Je ne saurais pas dire quelle était la pièce mystère, mais suite à l'observation du pantalon du commerce, j'ai ajouté une sous-patte à la braguette, entre la patte de boutonnières et le devant du jeans. Bon, je ne sais toujours pas si c'est la méthode académique, mais ça ressemble aux vraies!

détail pantalon homme gabardine3 détail pantalon homme gabardine2

Les deux toiles ont été nécessaires pour adapter le patron aux mensurations de Monsieur. Ben oui, tant qu'à lui faire un pantalon, autant qu'il soit le plus possible à ses mesures! Et ces toiles m'ont été bien utiles pour creuser la fourche afin de supprimer des plis sous les fesses (technique détaillée dans ma bible Burda, ainsi que pour supprimer un surplus de tissu sur le devant des jambes. Un pli vertical se formait entre la braguette et la poche : je n'ai pas trouvé de remède à ce défaut, donc j'ai bidouillé à ma façon, en retirant ce surplus sur le patron, à l'endroit où se formait ce pli, et ça fonctionne plutôt bien.

pantalon homme gabardine porté 1

Nouvelle machine oblige, ces toiles m'ont aussi permis de me familiariser avec la bête, étant donné que c'était la cousette d'inauguration avec la remplaçante de ma première machine!! Et oui, elle m'a bien servi, et m'a donné le goût de la couture, mais ses limites m'agaçaient de plus en plus, le temps était venu de trouver celle qui allait pouvoir lui succéder. Aaah, quel bonheur d'avoir dorénavant de jolies boutonnières régulières, un point droit vraiment droit, le fil qui se coupe tout seul, un point d'arrêt discret, j'en passe et des meilleures..!

Pauvre nouvelle machine d'ailleurs, le choix du fil ne lui a pas vraiment plu. J'ai choisi un fil super résistant, mais tellement résistant qu'il est vraiment très épais, et ce n'était pas l'idéal pour faire les boutonnières et le point zigzag, la machine faisait du surplace, obligée de prendre un autre fil plus fin. Ça, pour être résistant, il l'est : si le pantalon lache, ce sera le tissu, mais certainement pas les coutures!

pantalon homme gabardine porté 5

Je me suis bien amusée avec différents points de surfilage, ça fait vraiment propre. Et comme le pantalon du commerce, les coutures intérieures des jambes, de l'entrejambe et des empiècements dos sont des sortes de coutures anglaises, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de bord de tissu apparent. Seuls les bords des coutures extérieures des jambes sont visibles, mais ils sont surfilés, et le haut est surpiqué sur envion 20cm (entre la taille et le bassin) afin de coucher les coutures vers le dos. Toutes les surpiqûres sont réalisées avec le même fil épais (que je ne conseille pas). 

détail pantalon homme gabardine5

Et pour finir, la doublure des poches est réalisés avec un joli tissu Petit Pan dans les tons gris. Je ne suis pas sûre que l'épaisseur du tissu s'y prête vraiment par contre, car il est vraiment fin. La prochaine, fois, j'essaierai de trouver une cotonnade bien épaisse comme celle qui est utilisée pour les vrais jeans, oça doit être bien plus résistant. En attendant, les clés dans les poches sont proscrites ;-).

détail pantalon homme gabardine4

Bon, je crois que j'ai à peu près tout dit, j'espère ne pas vous avoir perdus en route!

En conclusion, ce projet m'aura bien fait progresser, merci 1083, et le concours T&N! Les finitions sont vraiment soignées autant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Et last but not least, Monsieur est ravi de son nouveau pantalon, et a prévu de le mettre pour aller au boulot, ce qui est ma plus belle récompense, et c'est tout de même ce qui compte le plus dans cette affaire!

pantalon homme gabardine porté 6

Je te remercie d'ailleurs de t'être prêté au jeu de la séance photo avec patience!

T

Patron : jeans brut 101 - 1083, taille 26 - longueur 32 (mais pas mal diminuée)

Tissu et fil : Mondial tissus, et Ecolaines pour le tissu de doublure Petit Pan

Rivets et boutons : Mamzelle Fourmi

 

*private joke que les initiés comprendront :-)
**pour les nouveaux par ici, le livre Burda, la couture pratique est très bien fait!

Posté par Mi-coton à 11:52 - Petites coutures - Petits mots [16] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 30 mars 2014

Le pantalon de Mars

devant pantalon pyjama 2

Cela faisait un moment que l'idée de coudre un pantalon me faisait envie. Mais pour une première, autant commencer par quelque chose de simple pour ne pas se dégouter. Et non, désolée de vous décevoir, mais le jean, ce n'est pas pour tout de suite!

Lors d'une virée tissus avec Monsieur (oui, oui : quelque chose me dit qu'il y aura bientôt une petite cousette pour lui par ici..!) j'ai dégoté un joli coupon de coton tout doux qui m'a immédiatement fait penser à un pyjama. Etant donné le métrage (3 mètres), j'avais largement de quoi faire, ce qui m'a motivé à tenter le pantalon.

Parmi ma collection de Burda, ce modèle me plaisait bien, avec dans l'idée de m'en faire un bas de pyjama : 

schéma technique pantalon pyjame

C'est avant tout le détail original des poches de devant qui m'a donné envie de réaliser ce pantalon, mais également les poches passepoilées du dos : c'est en s'aventurant en terrain inconnu que l'on progresse, non?! Un pyjama n'a pas vraiment besoin d'autant de détails, quoique les poches de devant ça peut toujours servir, mais les poches du dos ont donc eu l'avantage de me faire apprendre une nouvelle technique.

En vrai, les poches passepoilées, ça semble difficile, mais avec un bon livre qui explique la technique (Burda, la couture pratique par exemple, qui a l'avantage de parler le même langage que les explications Burda, version illustrée, ce qui rend les choses beaucoup plus simples!), et beaucoup de minutie, ça va tout seul.

dos pantalon pyjama 1

poche passepoilée pantalon pyjama 2

La ceinture devait être à l'origine en bord côtes, mais je n'en avais pas sous la main, et j'avais dans l'idée de copier un short de pyjama du commerce avec un élastique large. J'ai laissé une vingtaine de centimètres devant non froncés (sans élastique donc), et ai ajouté un ruban, plus pour la déco qu'autre chose, car il est à ma taille et n'a pas besoin d'être resserré. 

devant pantalon pyjama 1

Qui dit ruban dit boutonnières : j'ai bien cru abandonner... Le tissu étant assez fin, j'ai entoilé l'envers de l'emplacement des boutonnières, mais il a fallu que je m'y reprenne à trois fois pour obtenir un résultat assez médiocre. Heureusement que ce n'est qu'un pyjama (pour une chemise, on attendra une nouvelle machine..!)!

poche pantalon pyjama 1

Patron : pantalon 118, Burda mai 2011, taille 36

Tissu : Coupons de Saint Pierre

 

Et avec un aussi grand coupon, je ne pouvais laisser Monsieur sans pyjama !

devant short pyjama 1

Burda a beau indiquer du 44 au 56 dans le tableau des tailles Hommes, j'ai l'impression que bien souvent, les modèles Hommes commencent au 48... Selon les mensurations de Monsieur, il aurait fallu du 42. J'ai donc dû regrader le patron pour obtenir la taille voulue. Une des méthodes consiste à tracer des perpendiculaires aux segments du patron qui sont gradés, à mesurer l'écart entre les tailles (qui varie parfois), et à le reporter pour arriver à la taille désirée. Je ne suis pas certaine que cette méthode soit valable pour descendre de 3 tailles, mais pour un pyjama pas tellement ajusté, elle a fait l'affaire, et ça valait le coup, car il lui va comme un gant!

Pour le montage de la braguette, le livre de technique n'a pas suffit : il s'agissait d'une simple fente non doublée, boutonnée sur l'intérieur. Après observation de ses caleçons du commerce, je suis arrivée à un résultat sans doute très proche de ce que Burda tentait d'expliquer. Les deux boutonnières sont à l'intérieur (et il faut mieux, vu leur tête..!), et la fente est prise dans la couture de la ceinture pour refermer le tout.

braguette short pyjama 1

Patron : pantalon 134 raccourci en short, Burda décembre 2010, taille 42

Posté par Mi-coton à 19:43 - Petites coutures - Petits mots [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Fin »