Les créations de Micoton.

Ou comment occuper son temps libre.

dimanche 6 juillet 2014

Champêtre-rétro-guinguette...

 robe_Lotus_guingette_1

Tel était le thème d'un joli mariage mi-juin.

Qui dit mariage, dit une chouette occasion pour se coudre une robe! Et le thème tombait à point nommé, puisque j'avais repéré un joli coton bleu marine à pois blanc chez Eurotissus, parfait pour une cousette rétro-guinguette!

Au fil de mes pérégrinations sur le net, j'avais flashé sur le patron "Lotus dress" d'Amy Butler il y a bien longtemps, grâce à une jolie réalisation du Tricomonde de Sophie, et l'occasion me semblait idéale pour le tester.

Manque de chance, ce patron semblait en rupture de stock partout. Je commençais à désespérer (pas question de changer mes plans, c'était ce modèle ou rien!), quand une Needlenaute m'a proposé de l'échanger contre un patron de ma collection, le temps de réaliser nos cousettes respectives, super idée ! 

robe_Lotus_guinguette_3

Un chouette patron, mais alors, une plaie à décalquer : la planche est en papier de soie hyper fin et fragile, et marque les plis très facilement, ça change des patrons Deer & Doe qui sont imprimés sur du papier épais. Et je dirais que même une planche Burda, avec pourtant d'innombrables pièces surperposées, est plus facile à recopier, c'est dire..!! Indépendament de cela, les explications sont très détaillées, limpides à suivre, et le fait qu'elles soient en anglais n'ajoute pas tellement de difficulté, puisqu'il y a de nombreux schémas clairs tout au long des étapes. 

robe_Lotus_guinguette_5

J'ai fait une toile pour éviter de gâcher mon beau tissu, et bien m'en a pris, car j'ai dû retravailler un peu les découpes princesses sur le devant, pour les recintrer légèrement (- 2 cm dans le creux de la taille). J'ai également rallongé les pinces dos d'une bonne dizaine de centimètres, et je les ai élargies d'1 cm chacune, en fonction du surplus de tissu au niveau du creux du dos. J'ai également rallongé le biais de finition des manches d'environ 1,5 cm (sans modifier la manche en elle-même) car je déteste avoir les bras trop serrés.

Le patron propose deux longueurs : une "robe" et une "tunique". Mais la longueur "robe", c'est vraiment "robe longue". Allez d'ailleurs voir la jolie version de My Daruma. J'ai préféré la longueur tunique, à laquelle j'ai ajouté 5 cm pour l'ourlet, histoire qu'elle arrive juste au-dessus des genoux.

robe_Lotus_guinguette_4

Une doublure est normalement prévue pour la robe, mais je me suis contentée d'une parementure. Le patron prévoit également un modèle "Cami" en plus de la tunique et de la robe. Il s'agit du même modèle, mais format blouse, et avec une patte de boutonnage dans le dos (à tenter pour plus tard d'ailleurs, les pièces sont déjà décalquées!). Ce modèle-ci est prévu pour avoir une parementure et non une doublure, j'ai donc utilisé les pièces de la parementure pour ma robe, en les adaptant au dos de la robe, étant donné qu'elle n'a pas de patte de boutonnage, mais une fermeture invisible.

En parlant de fermeture invisible, j'ai utilisé un pied spécial compatible avec ma nouvelle machine, et je dois dire que c'était presque un plaisir de la poser, tellement ça allait tout seul! Je ne regrette pas le pied universel que j'avais acheté pour mon ancienne machine. Pas de découd-vite à sortir, pas d'énervement...

robe_Lotus_guinguette_dos

Pour finir, la version de Sophie, et d'ailleurs celle d'Amy Butler également, propose un tissu contrastant pour les empiècements d'épaules. L'idée me plaisait bien pour réveiller un peu ce bleu marine. J'ai choisi après un loooong moment de réflexion un coupon de liberty Reiko rouge, merci à Monsieur pour ses conseils avisés en termes d'assortiments ;-)

robe_Lotus_guinguette_fin

T

Patron : Lotus dress d'Amy Butler, taille XS

Tissu : Eurotissus,  tout petit coupon de baptiste France Duval-Stalla pour la parementure, stock personnel pour le liberty.

Posté par Mi-coton à 23:27 - Petites coutures - Petits mots [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 4 mai 2014

Avril : le pantalon de Monsieur

pantalon homme gabardine porté 2

Tout a commencé avec cette discussion sur Thread&Needles .  
Le jeans français, après le slip français*, pourquoi pas?! Le concept a tout pour séduire, et le prix des jeans 1083 n'est pas excessif comparé au marché (je pense à une marque bien connue notamment). Et comme si cela n'était pas suffisant, ils proposent même les patrons de leurs modèles gratuitement! Ils commercialiseront d'ailleurs bientôt un "kit 0 km" avec le patron et les fournitures pour réaliser son jeans soi-même.

Coudre un pantalon me trottait dans la tête depuis un moment, d'où le pyjama le mois précédent, afin de tester une version moins périlleuse. Pourquoi pas un pantalon pour Monsieur, style jeans, lui qui n'affectionne pas particulièrement les magasins...

Et hasard des choses, ou coïncidence, Thread&Needles lance un concours de couture pour les hommes le mois dernier! Il n'en faut pas plus pour me motiver. 
C'était l'occasion rêvée pour tester le patron.

Une virée à Nantes bien agréable, m'a permis qui plus est de trouver le tissu adéquat, une gabardine de coton gris-bleu toute douce, avec un  peu d'élasthanne pour le confort, il ne restait plus qu'à se lancer!

pantalon homme gabardine porté 4

Bon, je dois dire que ce ne fut pas de tout repos. Le patron est disponible sur le site, mais sans les indications de montage (juste quelques informations sur l'emplacement des rivets et des surpiqûres). Je voulais que ce pantalon ressemble dans sa construction aux "vrais" jeans, avec les surpiqûres un peu partout, notamment sur les coutures intérieures des jambes. J'ai écumé les forums, T&N surtout d'ailleurs, et il était conseillé de suivre les explications du jean Jalie. Le Burda Mars 2014 propose également un workshop du "five pockets", mais les coutures intérieures ne sont pas surpiquées.

Difficulté supplémentaire : il s'agit d'une braguette à boutons. On trouve un peu partout des tutos divers et variés pour les braguettes classiques à fermeture éclair, mais pour ce modèle-là, impossible de trouver quoi que ce soit (même dans ma bible Burda**, c'est dire!).

détail pantalon homme gabardine1

Et en recopiant le patron, impossible de trouver la pièce 5 (sur 15 pièces au total) : j'ai envoyé un mail aux créateurs afin de savoir ce qu'il en était. Ils m'ont bien envoyé un mail la semaine dernière, mais pas de réponse à ma question, et de toute façon le pantalon était déjà cousu. Le "kit 0 km" devrait être apparemment disponible fin mais.

L'observation scrupuleuse d'un pantalon du commerce avec ce type de fermeture s'est révélée assez efficace, et après deux toiles (oups!), la technique était à peu près intégrée. Je ne saurais pas dire quelle était la pièce mystère, mais suite à l'observation du pantalon du commerce, j'ai ajouté une sous-patte à la braguette, entre la patte de boutonnières et le devant du jeans. Bon, je ne sais toujours pas si c'est la méthode académique, mais ça ressemble aux vraies!

détail pantalon homme gabardine3 détail pantalon homme gabardine2

Les deux toiles ont été nécessaires pour adapter le patron aux mensurations de Monsieur. Ben oui, tant qu'à lui faire un pantalon, autant qu'il soit le plus possible à ses mesures! Et ces toiles m'ont été bien utiles pour creuser la fourche afin de supprimer des plis sous les fesses (technique détaillée dans ma bible Burda, ainsi que pour supprimer un surplus de tissu sur le devant des jambes. Un pli vertical se formait entre la braguette et la poche : je n'ai pas trouvé de remède à ce défaut, donc j'ai bidouillé à ma façon, en retirant ce surplus sur le patron, à l'endroit où se formait ce pli, et ça fonctionne plutôt bien.

pantalon homme gabardine porté 1

Nouvelle machine oblige, ces toiles m'ont aussi permis de me familiariser avec la bête, étant donné que c'était la cousette d'inauguration avec la remplaçante de ma première machine!! Et oui, elle m'a bien servi, et m'a donné le goût de la couture, mais ses limites m'agaçaient de plus en plus, le temps était venu de trouver celle qui allait pouvoir lui succéder. Aaah, quel bonheur d'avoir dorénavant de jolies boutonnières régulières, un point droit vraiment droit, le fil qui se coupe tout seul, un point d'arrêt discret, j'en passe et des meilleures..!

Pauvre nouvelle machine d'ailleurs, le choix du fil ne lui a pas vraiment plu. J'ai choisi un fil super résistant, mais tellement résistant qu'il est vraiment très épais, et ce n'était pas l'idéal pour faire les boutonnières et le point zigzag, la machine faisait du surplace, obligée de prendre un autre fil plus fin. Ça, pour être résistant, il l'est : si le pantalon lache, ce sera le tissu, mais certainement pas les coutures!

pantalon homme gabardine porté 5

Je me suis bien amusée avec différents points de surfilage, ça fait vraiment propre. Et comme le pantalon du commerce, les coutures intérieures des jambes, de l'entrejambe et des empiècements dos sont des sortes de coutures anglaises, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de bord de tissu apparent. Seuls les bords des coutures extérieures des jambes sont visibles, mais ils sont surfilés, et le haut est surpiqué sur envion 20cm (entre la taille et le bassin) afin de coucher les coutures vers le dos. Toutes les surpiqûres sont réalisées avec le même fil épais (que je ne conseille pas). 

détail pantalon homme gabardine5

Et pour finir, la doublure des poches est réalisés avec un joli tissu Petit Pan dans les tons gris. Je ne suis pas sûre que l'épaisseur du tissu s'y prête vraiment par contre, car il est vraiment fin. La prochaine, fois, j'essaierai de trouver une cotonnade bien épaisse comme celle qui est utilisée pour les vrais jeans, oça doit être bien plus résistant. En attendant, les clés dans les poches sont proscrites ;-).

détail pantalon homme gabardine4

Bon, je crois que j'ai à peu près tout dit, j'espère ne pas vous avoir perdus en route!

En conclusion, ce projet m'aura bien fait progresser, merci 1083, et le concours T&N! Les finitions sont vraiment soignées autant à l'extérieur qu'à l'intérieur. Et last but not least, Monsieur est ravi de son nouveau pantalon, et a prévu de le mettre pour aller au boulot, ce qui est ma plus belle récompense, et c'est tout de même ce qui compte le plus dans cette affaire!

pantalon homme gabardine porté 6

Je te remercie d'ailleurs de t'être prêté au jeu de la séance photo avec patience!

T

Patron : jeans brut 101 - 1083, taille 26 - longueur 32 (mais pas mal diminuée)

Tissu et fil : Mondial tissus, et Ecolaines pour le tissu de doublure Petit Pan

Rivets et boutons : Mamzelle Fourmi

 

*private joke que les initiés comprendront :-)
**pour les nouveaux par ici, le livre Burda, la couture pratique est très bien fait!

Posté par Mi-coton à 11:52 - Petites coutures - Petits mots [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 30 mars 2014

Le pantalon de Mars

devant pantalon pyjama 2

Cela faisait un moment que l'idée de coudre un pantalon me faisait envie. Mais pour une première, autant commencer par quelque chose de simple pour ne pas se dégouter. Et non, désolée de vous décevoir, mais le jean, ce n'est pas pour tout de suite!

Lors d'une virée tissus avec Monsieur (oui, oui : quelque chose me dit qu'il y aura bientôt une petite cousette pour lui par ici..!) j'ai dégoté un joli coupon de coton tout doux qui m'a immédiatement fait penser à un pyjama. Etant donné le métrage (3 mètres), j'avais largement de quoi faire, ce qui m'a motivé à tenter le pantalon.

Parmi ma collection de Burda, ce modèle me plaisait bien, avec dans l'idée de m'en faire un bas de pyjama : 

schéma technique pantalon pyjame

C'est avant tout le détail original des poches de devant qui m'a donné envie de réaliser ce pantalon, mais également les poches passepoilées du dos : c'est en s'aventurant en terrain inconnu que l'on progresse, non?! Un pyjama n'a pas vraiment besoin d'autant de détails, quoique les poches de devant ça peut toujours servir, mais les poches du dos ont donc eu l'avantage de me faire apprendre une nouvelle technique.

En vrai, les poches passepoilées, ça semble difficile, mais avec un bon livre qui explique la technique (Burda, la couture pratique par exemple, qui a l'avantage de parler le même langage que les explications Burda, version illustrée, ce qui rend les choses beaucoup plus simples!), et beaucoup de minutie, ça va tout seul.

dos pantalon pyjama 1

poche passepoilée pantalon pyjama 2

La ceinture devait être à l'origine en bord côtes, mais je n'en avais pas sous la main, et j'avais dans l'idée de copier un short de pyjama du commerce avec un élastique large. J'ai laissé une vingtaine de centimètres devant non froncés (sans élastique donc), et ai ajouté un ruban, plus pour la déco qu'autre chose, car il est à ma taille et n'a pas besoin d'être resserré. 

devant pantalon pyjama 1

Qui dit ruban dit boutonnières : j'ai bien cru abandonner... Le tissu étant assez fin, j'ai entoilé l'envers de l'emplacement des boutonnières, mais il a fallu que je m'y reprenne à trois fois pour obtenir un résultat assez médiocre. Heureusement que ce n'est qu'un pyjama (pour une chemise, on attendra une nouvelle machine..!)!

poche pantalon pyjama 1

Patron : pantalon 118, Burda mai 2011, taille 36

Tissu : Coupons de Saint Pierre

 

Et avec un aussi grand coupon, je ne pouvais laisser Monsieur sans pyjama !

devant short pyjama 1

Burda a beau indiquer du 44 au 56 dans le tableau des tailles Hommes, j'ai l'impression que bien souvent, les modèles Hommes commencent au 48... Selon les mensurations de Monsieur, il aurait fallu du 42. J'ai donc dû regrader le patron pour obtenir la taille voulue. Une des méthodes consiste à tracer des perpendiculaires aux segments du patron qui sont gradés, à mesurer l'écart entre les tailles (qui varie parfois), et à le reporter pour arriver à la taille désirée. Je ne suis pas certaine que cette méthode soit valable pour descendre de 3 tailles, mais pour un pyjama pas tellement ajusté, elle a fait l'affaire, et ça valait le coup, car il lui va comme un gant!

Pour le montage de la braguette, le livre de technique n'a pas suffit : il s'agissait d'une simple fente non doublée, boutonnée sur l'intérieur. Après observation de ses caleçons du commerce, je suis arrivée à un résultat sans doute très proche de ce que Burda tentait d'expliquer. Les deux boutonnières sont à l'intérieur (et il faut mieux, vu leur tête..!), et la fente est prise dans la couture de la ceinture pour refermer le tout.

braguette short pyjama 1

Patron : pantalon 134 raccourci en short, Burda décembre 2010, taille 42

Posté par Mi-coton à 19:43 - Petites coutures - Petits mots [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 2 mars 2014

Le haut de Février

haut lavallière pois 6

 J'accumule pas mal de patrons Prima (du temps où ils étaient encore gratuits!), et le 7521A me faisait de l'oeil depuis un moment. Il s'agit d'un haut ample avec un col type lavallière, parfait pour le boulot.

prima7521A

Le tissu choisi est un coupon fluide bleu marine à pois sur lequel j'avais craqué chez Stop Tissu. La composition m'est inconnue : je dirais un mélange de coton et d'autre chose de synthétique. Le tombé est assez sympa, et me semblait idéal pour ce type de haut.

J'ai hésité à faire une toile, mais vu le prix du tissu (1€ le mètre!), je me suis dis que je pouvais m'en passer! Bon, en contre partie, la qualité ne doit pas être au rendez-vous, mais le premier lavage ne l'a pas abîmé, j'attends donc la suite. En tout cas, le tissu est très doux et agréable à porter.

 

haut lavallière pois 1 haut lavallière pois 5haut lavallière pois 3

La réalisation en elle-même a été assez rapide (pour moi) : un week-end pour recopier le patron, le couper, le reporter sur le tissu, couper les pièces et en assembler une bonne partie. Les finitions, essayages, et autres ajustement ont bien pris une semaine ensuite. 

J'avais pris seulement 1 mètre de tissu (quelle idée!), et j'ai réussi à caser toutes les pièces dedans, mais il n'y avait rien de trop : j'ai dû ruser, et le col n'est pas découpé dans le biais comme c'était prévu dans le patron. Le tissu étant vraiment souple (vive le cutter rotatif pour la découpe d'ailleurs!) le col garde de la souplesse malgré cela.

Le modèle est à la base assez ample, mais là, comment dire, en découpant les pièces, je me suis dit qu'il était vraiment trèèèès large. Je l'ai recopié en 34 : le patron démarrait au 36, mais j'ai essayé de respecter l'écart entre les autres tailles pour dessiner la taille 34, et apparemment, ça fonctionne bien.

J'ai voulu attendre le montage final pour me faire une idée plus globale, malgré la largeur de la chose sur le papier et puis je n'avais pas trouvé d'avis sur ce patron, donc je ne pouvais pas me lancer dans des modifications à l'aveugle.

Mais même en 34, j'ai dû me rendre à l'évidence, il fallait faire quelquechose... Je vous épargne les photos de l'avant (de toutes façons je n'en ai pas prises tellement c'était moche)... Bien sûr, je n'avais pas fait d'essayages en cours de route : "Bon ça a l'air large, mais ça doit être la forme, ça va aller..!" Une fois le col cousu à la main (j'aurais pu m'en abstenir...), essayage, et là, étonnemmment, c'est trop grand...!

Le devant allait mais c'est comme si le dos était trop large : j'ai hésité entre couper le dos au milieu, et ajouter une patte pour resserrer le dos au niveau des reins (solution qui avait ma préférence car je n'aurais pas eu besoin de découdre le col). Mais il y avait vraiment trop de surplus. Le col a dû être malheureusement décousu, et j'ai enlevé la zone de fronces de façon à ce que le dos corresponde parfaitement aux mesures du col, c'est à dire entre 10 et 14 cm de tissu en moins tout de même!!

Un dernier détail : les manches étaient un peu trop "tombantes" à mon goût, je les ai donc repliées vers l'intérieur, et fixées avec une petite couture sur la ligne d'épaule.

Nouvelle technique apprise : les côtés sont cousus en coutures anglaises. La finition est jolie, et je pense que les coutures s'abîmeront moins vite avec cette technique, à voir.

haut lavallière pois 4

Une petite veste pour réchauffer et habiller le tout, et voilà un joli haut parfait pour le boulot, à l'image de ce que j'avais imaginé en voyant ce patron! Un plaisir à faire, et une pièce de plus dans le dressing qui sera portée, sans aucun doute : pile poil dans les tons de mes vêtements habituels.

haut lavallière pois 8

Patron : Prima par Burda 7521A, taille 34

Tissu : Stop Tissu

haut lavallière pois 7

Posté par Mi-coton à 18:53 - Petites coutures - Petits mots [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

dimanche 2 février 2014

La robe de Janvier

sureau noire 10

... et nous sommes en Février ! Mais cette robe a été cousue en Janvier, elle m'a même occupée tout le mois.

Nul besoin de vous la présenter : 1000 ans après tout le monde, je choisis une Sureau, parfaite pour inaugurer les articles de 2014 ! Je lorgnais dessus depuis sa sortie, et le père Noël m'avait apporté le patron l'année dernière (pas Noël 2013, non non, Noël 2012!), mais il m'a fallu au moins tout ce temps pour me l'approprier, et décider du tissu à utiliser.

sureau noire 9

Après avoir vu plusieurs versions fleuries, le liberty me tentait bien. Mais ma garde robe est plutôt sobre, et il n'était pas question que cette robe reste dans mon placard à cause du tissu choisi (qui plus est du Liberty, hmm...!).

Je me suis donc dirigée vers de la popeline noire, on ne peut plus passe-partout. J'avais aperçu ici et des versions avec des pattes au niveau des manches : l'idée me plaisait bien, et était parfaite pour dynamiser un peu la robe. J'ai donc glissé une petite touche de liberty Reiko gris au niveau des pattes de manche, de la patte de boutonnage, et sur une petite patte dans le bas de la robe (on peut l'apercevoir un peu mieux sur la dernière photo.

sureau noire 8

J'aurais voulu mettre des boutons de bottine noirs, mais La Droguerie était en rupture. J'en ai trouvé sur Perles & Co, et puis finalement, j'ai dégotté de jolis boutons tout ronds dans la boutique Modes & Travaux. La petite boucle métallique était trop visible à mon goût sur les boutons de bottine, les autres boutons faisaient donc mieux l'affaire.

sureau noire 11

Au départ, il n'y avait pas de doublure, mais la robe accrochait aux collants, j'ai donc doublé la jupe pour pallier cela.

Et j'avais repéré lors du Sew-Along de la créatrice l'idée de rassembler les fronces de la jupe un peu plus que ce que le patron prévoyait initialement (allez voir cette version de Gwendolyn par exemple).

sureau noire 2

Concernant le patron, comme le Sew-Along et les nombreuses versions déjà présentes sur la toile l'annonçaient, le buste risquait d'être trop grand pour moi. J'ai donc réalisé une toile (deux même !), et je m'en félicite, car elle m'a permis de rectifier la ligne d'épaule, et de diminuer l'ampleur du bonnet. Je suis conquise par ce patron : pour peu que l'on prenne correctement ses mesures, et que l'on prenne le temps de réaliser une toile, je trouve qu'il est vraiment bien coupé, et les astuces dévoilées lors du Sew-Along permettent de l'ajuster parfaitement à ses mesures.

Je n'avais jusque là jamais utilisé de patron avec marges de couture incluses, et je dois dire que c'est un sacré gain de temps : il suffit d'être précis dans la ligne de couture pour garder des marges constantes, et le rendu est impeccable.

Autre première pour moi, les manches. Coup de chance, celles de cette robe sont froncées au niveau de la tête de manche, ce qui est je pense, plus facile à assembler aux emmanchures que des manches parfaitement "lisses" (le terme pour des manches non froncées aux épaules ??!).

Et pour finir, la fermeture invisible m'a causé beaucoup moins de soucis que pour mes précédentes cousettes, je crois que la technique commence à rentrer, hourra !

Ah, et j'oubliais (je ne vous ai pas encore perdu(e)s avec tout ce blabla ?!), le père Noël m'a encore gâtée à Noël dernier (2013 cette fois!) et m'a apportée un cutter rotatif et une planche de découpe : oh joie, oh bonheur pour découper le tissu! C'est une révolution, et là encore un gain de temps considérable : le tissu ne bouge pas d'un poil, la découpe est parfaite, et aucun décalage par rapport au patron.

Bref, tout le mois de Janvier aura été nécessaire pour en venir à bout, mais ça en vallait la peine.

Toutefois, l'avis de Monsieur après le premier esssayage m'a laissée quelque peu ... perplexe : "Mmm, moui, elle est très belle, mais je serais toi, je ne la mettrais pas au boulot. Tu comprends, elle fait plutôt, comment dire ... week-end, ou vacances !"  Soit...
Bon, une fois terminée (c'est-à-dire avec les boutons et les pattes), et essayée avec de jolis collants et des bottines pour la séance photos, il  a l'air plus convaincu...

Et vous, vous en pensez quoi?

sureau noire 13

 Patron : Sureau de Deer and Doe, taille 36

Fournitures : popeline noire Mondial Tissus, boutons Modes & Travaux

Posté par Mi-coton à 19:46 - Petites coutures - Petits mots [20] - Permalien [#]
Tags : , , ,


vendredi 11 octobre 2013

Ilan

Un déménagement et quelques mois plus tard, nécessaires à l'aménagement de notre nouveau chez nous, il était temps de dépoussiérer ce blog ! Surtout qu'entre-temps, nous avons gagné des mètres carrés, et j'ai maintenant la chance d'avoir ma pièce pour bricoler : plus besoin de débarrasser la table du salon pour pouvoir manger (ou de manger sur la table basse parce que décidément, tout enlever de la grande table est trop décourageant!). Je vous présenterai d'ailleurs peut-être mon petit atelier par ici, affaire à suivre...

Quelques cousettes ont vu le jour depuis, dont un haut d'été. Mais manifestement, ce n'est plus de saison, et les températures qui raffraichissent ne nous diront pas le contraire..! Je ne voudrais pas vous donner froid :  ce petit haut attendra donc la belle saison prochaine.

Un petit Ilan est né en début de semaine, et une fois n'est pas coutume, son cadeau de bienvenue était prêt avant lui ! Il a donc reçu une babynomade bien douillette :

babynomade_Ilan_1

J'ai utilisé le même patron que les fois précédentes, mais sans ajouter de marge tout autour, puisque le petit bonhomme vient de naître.

De la polaire beige clair, du biais chocolat, et des appliqués étoiles avec du fil vert anis pour contraster le tout, sans oublier les petites étiquettes pour personnaliser ce cadeau :

babynomade_Ilan_2

J'ai pu étrenner ma pince Kam reçue à Noël dernier : je me demande encore comment j'ai pu faire sans !

Pour les deux dernières, j'avais utilisé du scratch autocollant pour les languettes à l'intérieur, et pour rabattre les deux pans devant. Mais cette fois-ci, impossible de coudre ce scratch sans engluer totalement l'aiguille de la machine. Je vous passe les détails du fil qui devient complètement rigide et qui casse, des points qui sautent sans arrêt, de la tentative de désengluage au dissolvant, bref... Les finitions ont trainé quelque peu. Et puis en désespoir de cause, la veille de l'offrir, il fallait trouver une solution. J'ai donc décousu ces scratchs à grand-peine, mon découd-vite n'a d'ailleurs pas supporté... Et j'ai choisi des pressions résines assorties au fil vert, d'une simplicité enfantine à poser : en 5 minutes le problème était réglé, pour un résultat vraiment plus propre qu'avec les scratchs :

babynomade_Ilan_3

Pour les languettes, deux pressions permettent d'en régler la fermeture, selon le bidon de bébé !

babynomade_Ilan_4

Fournitures : marché, Ikea, Ecolaines.

Patron de Kallou.

Posté par Mi-coton à 09:00 - Petites coutures - Petits mots [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 7 février 2013

Fleuriste un jour, fleuriste toujours !

tablier fleuriste héloïse

Pour s'occuper des fleurs et créer de jolis bouquets, Héloïse avait besoin d'un tablier. Le vert anis étant sa couleur préférée, le tissu était tout trouvé!

tablier fleuriste héloïse_3

Une double poche pour ranger des trésors, une lanière pour suspendre les ciseaux ou le sécateur, et un mousqueton pour les clés : les indispensables à portée de main !

tablier fleuriste héloïse_4

 

 

 

 

 

 

 

Et si cela ne suffit pas, on peut encore ranger des choses dans la pochette arrondie, en haut du tablier.

 

 

 

Les bretelles sont attachées grâce à des boutons et de vraies boutonnières. Elles sont faites en deux morceaux assemblés grâce à des boucles de métal pour pouvoir en régler la longueur (on ne les voit pas sur la photo).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tablier fleuriste héloïse_2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et j'ai suivi les consignes de la fleuriste en herbe : une fente sur le panneau du bas, pour lui permettre de se baisser et de porter des choses sans être gênée dans ses mouvements.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

Fournitures : Mondial Tissus, Fil 2000, Mercerie Moline pour les boutons.

Patron : adaptation d'un tablier de Couds-ci, Couds-ça.

Posté par Mi-coton à 07:00 - Petites coutures - Petits mots [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 31 janvier 2013

Dans ma hotte ... #3

coussin fiat 500 1

Comme promis, un autre article pour vous donner envie de vous lancer dans la peinture sur tissu! 

Les parents de Dany adorent les vieilles Fiat 500, et en ont dailleurs une. L'idée de l'immortaliser sur une déco était là depuis longtemps, mais il a fallu attendre quelques jours avant Noël pour que je me lance. La recette peinte sur un torchon a achevé de me convaincre : le Freezer Paper, c'est génial!

J'ai dessiné à main levé sur du papier classique leur Fiat 500 d'après une photo, et j'ai décalqué ce dessin sur du Freezer Paper, en définissant les zones où il y aurait de la peinture et les zones sans. Il ne me restait qu'à découper très soigneusement les contours au scalpel de façon à ne pas découper malencontreusement une partie qui ne devait pas l'être..!

coussin fiat 500 2

Après le découpage, il faut coller au fer à repasser le pochoir ainsi créé, puis appliquer la peinture par touches avec un pinceau brosse, en faisant attention à ne pas décoller les parties les plus fines du pochoir. Vous pouvez décoller doucement le pochoir une fois la peinture sèche, puis fixer le dessin au fer.

Ensuite vient la partie couture : attention à bien définir l'emplacement voulu pour le dessin sur le coussin avant le découpage du tissu! Un peu de dentelle, une fermeture éclair cachée pour rendre le coussin déhoussable, et le tour est joué!

coussin fiat 500 3

Fournitures : Mercerie Moline, peinture Pébéo, coussin à recouvrir Ikea.

Tuto de Sakiko.

Posté par Mi-coton à 07:00 - Petites coutures - Petits mots [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 24 janvier 2013

Morgan

babynomade Morgan 1

Encore une babynomade, cette fois-ci pour Morgan, un petit garçon de septembre : d'après la maman de Louise, il paraît que cette couverture est pratique pour emmitoufler bébé dans la voiture sans qu'il ait trop chaud.

babynomade Morgan 3

Lors d'une virée à Ecolaines avec Sophie, elle avait craqué sur ce joli tissu avec les animaux du cirque alors que Morgan était encore bien au chaud dans son ventre : je n'ai pas pu résister à lui faire la surprise! J'ai donc pris le tissu, alors que Dany faisait diversion pour occuper Sophie sans qu'elle ne s'en doute!

babynomade Morgan 4

J'ai repris les mêmes ingrédients que pour la couverture de Louise, sauf que j'ai doublé la grande pièce du babynomade avec le coton imprimé. Le dilemme était de savoir si je mettais le coton à l'extérieur et la polaire contre bébé, ou l'inverse... J'ai trouvé que ça faisait trop chargé si le coton était utilisé en tissu principal et la polaire en doublure. J'ai donc fait l'inverse, mais je n'ai pas doublé la partie devant les jambes, ni la capuche, pour qu'il n'ait pas trop chaud, mais aussi pour qu'il profite un peu de la douceur de la polaire!

Pour égayer l'extérieur, j'ai réalisé des appliqués avec les motifs du tissu, rigidifiés grâce à du thermocollant pour ne pas que le tissu gondole.

Et des petites étiquettes pour compléter le tout :

babynomade Morgan 2 

Comme pour celle de Louise, je l'ai réalisée en taille 1, mais avec environ 2 cm de marge tout autour, car Morgan avait déjà 3 mois quand il l'a reçue.

Fournitures : Fil 2000, Ikea, Ecolaines.

Patron de Kallou, tuto disponible chez Jopily.

Posté par Mi-coton à 07:00 - Petites coutures - Petits mots [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

jeudi 17 janvier 2013

Dans ma hotte ... #2

torchon peinture recette

Comment faire plaisir à un amoureux des pâtes?

J'avais vu dans un magasin une sorte de "box" sur les pâtes : l'idée m'a plu, et surtout m'a semblée parfaite pour mon frère! J'ai donc concocté un petit panier sur ce thème, et pour ajouter une touche plus personnelle, je me suis lancée dans la peinture sur tissu. 

J'ai utilisé un torchon tout fait, et la fameuse technique du "freezer paper", ou "papier boucher", si bien expliquée par Sakiko.

La recette est un mix entre un joli titre, et une recette alléchante. Je l'ai imprimée sur du papier classique, puis j'ai décalqué le titre sur une feuille de freezer paper, ce qui m'a permis de faire un pochoir pour le titre à l'aide d'un scalpel.

Pour le corps du texte, j'ai d'abord tenté le feutre pour textile, en mettant ma recette sous le torchon, pour me guider par transparence, mais le trait était trop grossier à mon goût. Je me suis donc armée du pinceau le plus fin que j'ai pu trouver dans mes affaires, et j'ai tracé les lettres à main levée.

Le résultat me plaît bien, mais je ne suis pas sûre que la peinture tienne bien le coup. Je l'ai pourtant repassé une fois la peinture sèche, mais ça a l'air de déteindre un peu... Enfin, c'est super sympa à faire, et ça donne plein d'idées, de quoi améliorer sa technique! D'ailleurs, un prochain article est prévu sur le même thème...!

torchon peinture recette 2 

Posté par Mi-coton à 10:02 - Petits coups de pinceau - Petits mots [2] - Permalien [#]
Tags : ,


Fin »